voyage détaillé 3 semaines au japon

Circuit : 3 semaines au Japon sous les couleurs de l’automne

Après un début d’année assez difficile d’un point de vue personnel qui m’a obligé à annuler mon voyage en mai 2023, la situation s’est désormais éclaircie et je peux envisager un nouveau séjour. Zoom sur le circuit… pour un départ imminent !

 

3 semaines au Japon sous les couleurs de l’automne !

Qui dit nouveau voyage dit… nouvelle thématique ! Je ne vais pas faire très original sur ce séjour qui aura pour thème principal le « koyo » : la chasse aux couleurs des feuilles d’automne.

📅 Je décolle dans quelques jours pour 3 semaines, de mi-novembre à début décembre (18 jours complets sur place).

💛 Mon dernier voyage au Japon en automne datait de 2017, ça commence à faire loin ! Il me tardait de retrouver cette saison que j’avais adorée pour la splendeur de la nature, les plats typiques, la météo agréable et la belle lumière du soleil rasant l’horizon : un superbe terrain de jeu pour la photo.

🍁 Sur Honshu, le pic de coloration des feuilles est généralement attendu entre la mi-novembre et tout début décembre (pile durant mon séjour, évidemment !). Mais réchauffement climatique et année « El niño » obligent, ces dates moyennes ne devraient pas être respectées cette année. Les arbres risquent d’avoir plus d’une semaine de retard dans certains secteurs, ce qui est énorme. Ces prévisions sont très sérieusement établies chaque année par l’agence météo japonaise. Elles sont régulièrement mises à jour à mesure que les dates approchent : j’irai donc vérifier le site pour viser les meilleurs moments d’observation, et adapter mon circuit sur place lorsque cela sera possible.

 

L’itinéraire en bref

Mon itinéraire va se concentrer sur une zone relativement restreinte circonscrite au secteur Tokyo-Nagano-Nagoya. Je voulais en effet limiter mes déplacements pour me concentrer sur cette région, l’explorer en profondeur plutôt que d’y passer en coup de vent.

🕴 Je voyagerai seul sur ce séjour, pour la première fois ! Ce sera une nouvelle expérience que j’ai à la fois hâte d’expérimenter tout en l’appréhendant un petit peu également, craignant le manque de compagnie lors de certaines visites. Même si je pourrai partager ces moments sur les réseaux, il me tarde d’envisager de nouveaux voyages en famille comme auparavant. Cela devrait à nouveau être possible en 2024, je croise les doigts pour que le ciel continue de s’éclaircir !

🗾 Sans plus attendre, voici mon parcours ! Plus le cercle est large sur la carte ci-dessous, plus je consacrerai du temps à la région entourée.

circuit 3 semaines au japon tokyo nagano nagoya

 

Gunma et ses onsens

Après une escale rapide à Tokyo, je prendrai directement le train et le bus pour rejoindre 2 stations de onsens dans la préfecture de Gunma. Je poserai mes valises à Shima onsen, un petit village perdu assez confidentiel, et à Kusatsu onsen qui est mieux référencé depuis quelques années. Le voyage commencera fort avec de belles sources chaudes et des nuits en ryokan.

Recommandations pour réserver un ryokan au meilleur prix
Un séjour en ryokan peut coûter très cher mais il existe quelques astuces pour éviter de se ruiner. Retrouvez tous mes bons plans pour réserver un ryokan au meilleur prix dans mon article !

Nagano

J’avais adoré ma première découverte de Nagano en automne, je remets ça ! J’ai réussi à viser la période du grand feu d’artifice, le festival Ebisu-ko. Je risque d’avoir un peu froid, mais je pense que ça vaudra le coup puisque 15 000 fusées y sont tirées en moyenne. Le reste du séjour sera consacré à l’exploration des environs de la ville de Nagano. J’en profiterai aussi pour revoir de beaux endroits qu’on a présentés dans notre épisode 30 du podcast « Tabibito, voyageurs du Japon ».

Nagoya

Vous l’aurez compris en visualisant la taille de la patate sur la carte : Nagoya sera mon camp de base pour une semaine. Je connais encore mal cette ville mais mon premier passage m’avait beaucoup plu. En faisant des recherches, j’ai réalisé qu’il y avait énormément de sites réputés pour les couleurs d’automne avec, je l’espère, moins d’affluence qu’à Kyoto. L’ancienne capitale impériale semblant assiégée par le tourisme depuis la réouverture des frontières post-covid, j’ai préféré m’en écarter pour rester plus au calme. Une semaine sur place me permettra de faire des excursions en périphérie, et de prendre ma dose de parcs d’attractions et de montagnes russes. Nagoya semble avoir beaucoup de choses à offrir, et je compte bien vivre au rythme de la ville comme ses habitants. J’ai enfin prévu des visites nocturnes dans des jardins illuminés pour célébrer la période de koyo : de belles images en perspective !

Région du mont Fuji

Ce sera mon 5ème séjour au Japon et je n’ai toujours pas pris le temps de vadrouiller autour de Fuji-san ! J’ai toujours hésité car il est souvent masqué derrière les nuages, et j’ai toujours eu peur d’être déçu. En fin d’automne, le temps est moins humide, ce qui offre davantage de chances de voir la montagne sacrée sur un beau ciel. Je croise donc les doigts pour que les cumulo-nimbus se fassent la malle pour agrandir ma collection de photos à d’autres images que cette unique vue prise depuis l’observatoire de la Tokyo Skytree. Au lieu de faire le trajet Nagoya – Tokyo en direct, je ferai donc une pause de quelques jours à ses pieds pour le contempler.

Fin de séjour à Tokyo

Il ne me restera plus que 3 petits jours avant le retour ! Je m’installerai dans le quartier d’Asakusa comme à chaque passage dans la capitale. Ce sera le moment de faire quelques emplettes (oui, j’ai des commandes de peluches Pokemon !), et de centrer les visites sur les illuminations de Noël qui ont l’air totalement féériques et démesurées à Tokyo.

 

Budget pour 3 semaines au Japon en novembre

💴 Je vais une nouvelle fois me répéter mais les chiffres qui suivent correspondent à mon style de voyage. Je vous explique comment ils sont calculés. N’oubliez pas de les adapter à votre niveau de confort et à vos envies 😉.

Les transports : la mauvaise nouvelle !

🛫 On a beau retourner le sujet dans tous les sens, il n’y a pas de solution miracle : les billets d’avion coûtent très cher désormais. Les tarifs sont heureusement un peu plus bas en automne, je ne vais donc pas me plaindre de ne payer « que » 1125 € l’aller/retour Paris-Tokyo en 2nde classe, en direct, avec la compagnie japonaise ANA. Vu le niveau de services et le fait qu’il s’agisse d’un vol direct, je m’en sors plutôt bien.

🚂 Le JR pass ne sera pas rentable sur ce voyage, même avec les anciens prix avant l’augmentation spectaculaire intervenue le 1er octobre. Dans les Alpes japonaises, je vais en effet utiliser des réseaux de bus non couverts par le pass. Par ailleurs, ma semaine à Nagoya n’impliquera que peu de déplacements autres que le métro de la ville qui, là encore, n’est pas éligible au JR pass. J’achèterai donc des billets à l’unité pour chaque trajet.

Faut-il acheter un JR pass ?
Bonne question ! Les nouveaux tarifs obligent encore plus à calculer pour s’assurer que le pass sera rentabilisé. Un séjour de 3 semaines au Japon n’implique pas d’acheter un JR pass 3 semaines, loin de là ! Pour vous aider, direction mon article pour vous aider dans le choix d’un JR pass adapté à votre voyage.

🚗 Je louerai pour la première fois une voiture sur ce séjour. Pour accéder à certaines zones reculées, il n’y a pas d’autres solutions parfois. Les prix ont également explosé depuis quelques mois : difficile de trouver des tarifs sous les 6 000 yens/jour.

Au total, j’estime à 400 € le budget pour les trajets en train, bus, métro et voiture (incluant essence et autoroute).

 

Hébergements : abordables malgré une petite augmentation

🏦 Tout est dit dans le titre, les logements restent très concurrentiels par rapport aux équivalents français, il n’y a pas photo. J’ai réussi à trouver des chambres à Nagoya en hôtel 4 étoiles avec onsen sur le toit, pour moins de 50 € la nuit ! Malgré tout, voyager en solo revient plus cher qu’un voyage en couple car le prix de la chambre seule ne correspond pas strictement au tarif d’une chambre double divisé par deux.

En prenant le temps de chercher et en jonglant entre des nuits abordables en auberge de jeunesse, et des nuits plus luxueuses en ryokan ou en hôtel 3 ou 4 étoiles, je m’en sors avec un tarif moyen de 60 € par nuit (soit 1 070 € au total), ce qui reste correct et clairement impossible à faire en France vu l’excellent niveau de standing que j’ai choisi. Je vous présenterai au retour les hébergements qui valent le coup 😉. J’ai hâte de retrouver mes habitudes en face de Senso-ji à Tokyo !

Vue sur Senso-ji à Asakusa

Vue sur Tokyo Skytree et Solamachi

 

Les visites : un budget accessible

📸 C’est toujours la bonne nouvelle au Japon, beaucoup de sites sont gratuits (temples, sanctuaires, certains parcs…), ce qui fait que ce budget pèse peu sur le portefeuille, contrairement à des vacances en Europe ou un simple week-end avec musées revient vite à des coûts exorbitants. Pour ces 3 semaines au Japon, je prévois 200 € au total, sachant que j’inclus tout de même les entrées de 2 parcs d’attractions qui viennent largement alourdir la note, mais l’envie de me frotter aux plus impressionnantes montagnes russes du monde est trop forte pour m’en priver ! Je suis habituellement le seul à aimer les manèges à sensations fortes, je pourrai donc en profiter à fond !

Réserver facilement ses billets en avance
Lorsque mon planning est bien établi, j’ai pour habitude de réserver mes billets en avance pour garantir ma place. C’est indispensable pour les lieux les plus réputés comme l’observatoire Shibuya Sky, mais aussi les parcs d’attraction par exemple. Sans hésiter, je vous recommande d’utiliser le site Klook qui propose les billets au même prix que les sites officiels. Autre avantage : tous vos tickets sont centralisés dans l’application, ce qui vous permet de les retrouver très facilement !

 

Les repas : une vraie composante du voyage

🍙 Visiter un pays passe aussi par l’assiette ! J’ai vu large sur le budget nourriture pour y inclure les 3 repas quotidiens, des boissons en complément au moins une fois par jour en plus des menus, et des pauses régulières en journée dans des cafés. J’irai principalement au restaurant tous les jours, avec quelques arrêts en supérette pour des bentos quand je serai plus pressé. Pour être très à l’aise et ne pas avoir de regrets, je table sur 5 000 yens par jour (31 € / jour : je vous mets au défi de tenir ce budget avec des restaurants en France !). Je ne pense pas dépenser autant, les économies seront donc réinvesties dans les souvenirs. J’arrive donc à 550 € maximum.

 

Les frais annexes

📜 La traduction en japonais de mon permis de conduire est déjà faite depuis longtemps. Je ne calcule donc plus cette dépense.

🌐 On ne va pas se mentir, disposer en permanence d’un accès internet n’est pas indispensable mais c’est tellement plus confortable et rassurant ! Je vais à nouveau opter pour la solution du pocket WiFi via un nouveau fournisseur américain que j’ai trouvé en écumant le web. Il s’agit de la société Econnect, bien moins chère que les offres françaises puisque la location me coûtera seulement 40 € pour 3 semaines, un tarif imbattable. J’espère que tout se passera bien… je vous redirai ça !

🎁 On verra sur place pour le budget souvenirs, je n’ai pas trop réfléchi pour le moment.

 

Total pour 3 semaines en automne au Japon

C’est le moment de sortir la calculette pour faire les comptes :

  • 1125 € pour l’avion
  • 400 € en transports sur place
  • 1070 € pour se loger dans une large gamme (du ryokan à l’auberge de jeunesse)
  • 200 € en visites
  • 550 € pour les repas
  • 40 € pour internet

💳 Soit un budget total de 3 385 € tout compris, hors souvenirs. Le taux de change très favorable en ce moment est une vraie chance (1 € = 158 yens en moyenne). Avec les taux de mes précédents voyages cela m’aurait coûté 3900 € (autour de 1 € pour 130 yens).

Comment économiser sur ce séjour ?
Pour réduire les dépenses sans trop se sacrifier sur place, il est possible d’économiser facilement 385 € sur ce circuit, et redescendre à 3 000 €.

(-100 € en optimisant les transports dont l’abandon de la location de voiture ; – 150 € en ne réservant qu’un ryokan au lieu de deux, et en privilégiant les hôtels 3 étoiles, -50 € en ne faisant qu’un seul parc d’attraction ; -85 € en limitant les extras sur les repas/cafés)

 

Le bilan du séjour ?

Je suis désormais rentré du voyage et, sans surprise, il a été complètement fou ! Les couleurs des érables étaient incroyables et je suis tombé amoureux de la région de Nagoya qui était si belle à cette période. C’est une excellente alternative à Kyoto, plus calme, mais avec autant d’arbres somptueux et quelques très beaux jardins également. Je vais prendre le temps de vous rédiger une belle panoplie d’articles mais cela va me prendre un certain temps à écrire : il y a tant à dire !

Dans l’immédiat, je vous invite à lire mon article sur le bilan de ce voyage de 3 semaines en automne au Japon. Les détails et mes impressions lieux par lieux arrivent, restez connectés 😉 !

gorges de korankei nagoya automne érables

obara fureai park sakura momiji

 

 

9 commentaires sur “Circuit : 3 semaines au Japon sous les couleurs de l’automne

  1. C’est en effet un itinéraire très original et surtout loin de Kyoto, envahie par les masses de touristes.
    Un grand merci aussi pour m’avoir conseillé Kinosaki onsen, c’était magnifique !! Bon voyage donc !!

    1. J’ai essayé de limiter les trajets pour économiser un peu sur le budget transports (déjà bien haut), et je vais effectivement tenter sans passage à Kyoto même s’il est vrai qu’il y a de très très beaux temples en automne. Très content de savoir que Kinosaki a été une belle expérience !!! Merci pour le commentaire ☺️ !

    1. Bonjour Emilie,
      Je suis tout à fait satisfait de mon pocket Wifi et je compte même louer à nouveau pour mon prochain voyage. Les tarifs sont vraiment avantageux et la couverture réseau impeccable. Je n’ai jamais eu de soucis, même au fin fond des montagnes de Nagano, ce qui comptait énormément pour moi car je voyageais vraiment hors des sentiers battus sur ce séjour. Connexion impeccable aussi pour les appels visio vers la France à la famille. J’ai bien aimé également avoir les informations très précises sur le suivi du colis contenant le pocket avant mon arrivée, vraiment rassurant. Bref, aucune ombre au tableau, je recommande à 100% !

  2. Bonjour

    J’ai lu avec intérêt votre récit. Je m’intéressais au départ au pocket Wifi et je retiens votre formule.
    Une préoccupation m’occupe encore concernant les paiements en liquide, carte de crédit et cartes créditées avec le « sans frais » pour chaque opération.
    En tous les cas merci pour ce partage. Nous partons en famille à 5 dont une petite fille de 8 ans dans la région de Osaka Kyoto Kanazawa Takayama Nagoya Nara du 20 avril au 10 mai

    Bravo à vous
    Cordialement

Laisser un commentaire