Mai 2023 : un périple d’un mois au Japon

Enfin ! Les frontières du Japon sont réouvertes au tourisme depuis mi-octobre 2022 et je me suis littéralement précipité pour réserver mes billets. Après le voyage de 2020 annulé pour cause de covid, c’est donc finalement 3 ans plus tard que le séjour se concrétisera. Objectif : centrer le circuit sur la découverte des onsens ♨️ et du volcanisme 🌋 ! Je vous en dis plus sur les préparatifs et le parcours dans cet article !

Zoom sur le circuit : un mois au Japon en mai

Sans plus attendre, voici grossièrement le circuit que j’ai arrêté sur ce séjour dont le thème principal (mais pas exclusif) sera donc les onsens !

📅 Côté agenda, je partirai le mois de mai complet (soit 29 jours sur place). J’ai heureusement la chance de ne pas être contraint par les vacances scolaires et j’ai un employeur plutôt compréhensif. Ce petit miracle n’aurait pas été possible sans avoir mis de côté des jours de congés sur mon compte épargne-temps. Le mois de mai 2023 est également plutôt avantageux car il comporte 4 jours fériés qui tombent en semaine (1er mai, 8 mai, 18 mai et 29 mai). Mine de rien, ça me fait déjà une semaine de posée sans effort.

🎎 Je voyagerai en couple, et avec un ami qui nous avait déjà accompagné lors de notre séjour de 3 semaines au printemps en 2019. Le circuit n’a pas toujours été simple à organiser car il a fallu composer avec les envies de tout le monde mais on y est arrivé ! Voici donc l’itinéraire ci-dessous : plus un cercle est gros sur la carte et plus on y passera du temps.

circui-un-mois-au-japon-2023

 

Tokyo : le retour aux sources (mais sans onsens !)

Tokyo reste ma ville de cœur et il est bien difficile d’envisager un voyage au Japon sans y mettre les pieds. Ce « passage obligé » était d’autant plus une évidence que nous allons arriver en pleine Golden week début mai, une semaine nationale de congés au Japon que l’on peut comparer au pic d’activité de la semaine du 15 août en France. Le début du séjour se limitera donc à des visites dans le capitale pour éviter de trop prendre les transports qui seront bien chargés sur cette période. Et quand tout le monde reprendra le boulot, on ira explorer l’archipel !

Au programme, quelques musées (dont l’incontournable teamLab que je veux refaire), des parcs, des sanctuaires, des activités de geek à dépenser nos sous dans les game centers, des sanctuaires, des temples, monter dans des observatoires… Bref, Tokyo quoi ! Je voulais également être sur place le 5 mai pour profiter davantage de la fête des garçons « kodomo no hi », et voir les carpes en tissu flotter au vent. Enfin, j’ai repéré quelques jardins fleuris de centaines d’azalées et de glycines, les fleurs stars qui prennent le relais après la floraison des cerisiers.

 

Matsue, la perle de Shimane

Après un arrêt rapide à Osaka, on débutera notre périple autour des onsens en allant à Yumura onsen ♨️, un petit village que j’avais trouvé fantastique lors de mon voyage de 2016, et que je tenais absolument à revoir. J’ai à nouveau réservé au ryokan Asanoya qui était incroyable, j’ai vraiment hâte de revivre l’expérience !

Un voyage au Japon ne serait pas complet sans séjourner dans un ryokan, cette auberge luxueuse qui perpétue tous les charmes des traditions japonaises. J'ai eu la chance de passer une nuit au ryokan Asanoya, une véritable institution dans le village de Yumura. Le principe de ces établissements est d'offrir une expérience de détente complète autour de la combinaison gagnante suivante : bains dans des onsens, repas traditionnel raffiné kaiseki, service haut de gamme, et cadre d’exception. Japan kudasai.

La route se poursuivra ensuite par un passage à Tottori pour profiter du musée du sable, avant de poser les valises à Matsue, capitale de Shimane, qui regorge de sanctuaires et de jardins. La ville dispose aussi d’un beau château. Je m’attends également à de belles découvertes culinaires car la région est réputée pour ses sobas, ses produits de la mer et les poissons du lac Shinji tout proche. Côté onsen, une station balnéaire borde le lac et notre hôtel dispose de bains en terrasse, de quoi en profiter tous les jours ♨️ !

 

Direction Kyushu

Après ces 15 premiers jours sur l’île principale, nous partirons explorer Kyushu. Ce sera une grande première sur cette île qui me fait rêver depuis longtemps pour son activité volcanique intense, ses champs de thé, et sa plus faible urbanisation. Afin d’optimiser le séjour, je saute également le pas en passant à la location de voiture. Si tous les sites restent accessibles en transports en commun (bus principalement, le réseau ferré est moins dense que dans d’autres parties du Japon), la cadence des rotations ne permet pas de bien optimiser les journées, obligeant à de longs temps d’attente ou à des détours.

Le plus sage aurait été de se concentrer sur une seule partie de l’île pour en profiter à fond (soit le Nord Kyushu, soit le Sud), mais les envies des uns et des autres étaient inconciliables . On a donc choisi d’aller un peu partout, cela permettra sur un prochain séjour de se concentrer uniquement sur les régions qui nous ont le plus marqués. Afin de ne pas se fatiguer et de tout de même avoir du temps pour creuser chaque secteur (hors de question d’avoir un rythme de circuit organisé où tout se fait à la chaîne !), on a choisi de consacrer une moyenne de 3 jours pour chaque étape.

Recommandations de blogs pour préparer un voyage à Kyushu
Pour préparer mon séjour, en dehors des ressources en anglais sur les sites officiels des offices de tourisme, j’ai énormément consulté les blogs de Béné (http://www.benefukuoka.com/) et de Cécilia pour le Nord de l’île (https://www.passeportjapon.fr/). Que du contenu aux petits oignons qui m’a bien aidé !

Dans le détail, on ira donc d’abord dans le Nord Kyushu, plus précisément dans la préfecture de Saga, pour découvrir des champs de thé et des rizières en terrasse, dont certaines plongent directement dans la mer ! Ce sera encore une grande première pour moi car je n’ai jamais eu l’occasion de voir des champs de thé. J’espère bien à cette occasion faire des activités avec des producteurs directement sur place.

Après avoir abandonné la voiture, on reprendra le shinkansen en direction de Kagoshima tout au Sud, pour profiter du volcan Sakurajima en activité quasi perpétuelle, et de beaux onsens situés en front de mer ♨️ (les photos sur internet sont dingues !). On peut aussi y tester des bains de sable chaud, je suis curieux !

La prochaine étape se concentrera sur le centre de l’île autour du mont Aso, un autre volcan en activité d’où émergent de nombreuses sources chaudes ♨️. J’espère que la météo sera clémente car les pâturages devraient arborer un beau vert en mai : ça promet de belles photos depuis les nombreux observatoires de la région. J’ai également réservé un deuxième ryokan qui a l’air assez génial sur le papier, avec une chambre donnant sur une rivière avec onsen privatif ♨️.

La fin du séjour se concentrera sur Fukuoka et ses alentours. La préfecture a l’air d’offrir tellement d’activités que j’aurai pu y prévoir d’y rester une semaine entière. On se concentrera donc sur la ville en elle-même et ses grandes plages, ses nombreux parcs et sanctuaires, mais aussi sur quelques musées. Après un mois sur place et presque la moitié du temps en trempette dans un onsen, il sera désormais l’heure de rentrer avec, j’en suis sûr, plein de beaux souvenirs en tête.

 

Parlons budget : ça coûte combien un mois au Japon ?

💴 Avant de parler d’euros et de yens, je vais repréciser, comme j’ai déjà pu le dire dans d’autres articles, que ce budget est propre à mon style de voyage. Pour qu’il ait un sens, il faut le comparer avec votre manière de voyager pour que vous puissiez vous situer par rapport à ces dépenses. Je vous explique tout ça dans les détails, sortez la calculette !

Billet d’avion, la claque en 2023 !

Sans surprise, le budget pour le vol explose puisqu’il faut compter… le double par rapport à mon dernier séjour de 2019 ! Des billets que j’avais l’habitude de trouver à 550 ou 600 € par personne l’aller/retour se retrouvent aujourd’hui à 1200 € par personne au minimum 😱. Inutile de dire que ça fait très mal… Après de multiples recherches, j’ai réservé un billet chez ANA en vol direct Paris -> Tokyo pour l’aller, puis Fukuoka -> Tokyo -> Paris sans autre escale pour le retour. Le fait que le vol soit moins fatiguant car en direct fait plus facilement avaler la pilule sur le tarif…

Mais bonne surprise quelques semaines plus tard, j’ai par le plus grand des hasards simulé une modification de mes billets. Pour le retour, ANA me propose désormais un autre vol 1h plus tard au départ de Fukuoka mais qui me fait gagner plus de 160 € par personne ! J’ai donc changé le vol et reçu dans les 5 jours un virement bancaire du remboursement de la différence. Je vous encourage donc à tenter des modifications de vol après votre réservation, sait-on jamais ! Je ne comprendrais définitivement rien aux règles tarifaires des compagnies aériennes…

Budget avion
✈ Grâce à ce tour de passe-passe, j’ai réussi à obtenir les billets à 1 009 € par personne, en direct avec ANA et avec 2 bagages de 23 kg en soute. Un tarif imbattable… en 2023 !

 

Hébergement, la bonne nouvelle sur le mois de mai

Comme le début du séjour tombera en plein pendant la Golden week, je craignais de devoir payer très chers les hôtels sur Tokyo. J’avais en effet comme point de comparaison les prix de mon séjour au printemps durant hanami qui étaient très élevés. Sur cette période, c’est tout le contraire ! Les hôtels sont relativement abordables en mai, de l’ordre de -20 à -40% sur certains établissements. J’ai réussi à dégoter des chambres doubles pour 55 euros à Tokyo dans un hôtel 3 étoiles très bien noté (Asakusa), ce sera le même refrain sur toutes les autres réservations. Seuls les ryokan restent chers, de l’ordre de 200 € par personne par nuit, car il s’agit de services haut de gamme incluant le repas du soir et le petit déjeuner dignes d’étoilés, il y a peu de marges de manœuvre de ce côté.

Plusieurs raisons expliquent ces prix bas selon moi et il ne faut pas forcément y voir une généralité :

  1. J’ai réservé la quasi-totalité de mes hébergements entre mi-octobre et fin novembre : les hôteliers avaient encore à peine intégré l’ouverture au tourisme et les tarifs restaient bas pour attirer les clients du mieux qu’ils le pouvaient. Désormais, les mêmes établissement aux mêmes dates proposent des tarifs plus élevés, même s’ils sont toujours plus abordables financièrement que durant hanami.
  2. Le taux de change est extrêmement favorable en ce moment. De l’ordre de 1 € pour 140 yens en moyenne, avec des pics à 145 yens, le pouvoir d’achat pour un européen est très important, ce qui réduit largement la note.
  3. J’ai réservé plus de 6 mois en avance.
  4. J’ai payé en avance une partie des logements sur Booking.com, qui propose depuis peu une remise, même si on conserve le principe de l’annulation gratuite. Rien que sur Tokyo, cela m’a fait économiser presque 70 € !
Budget logements
🏦 Au final, avec ces belles économies inespérées, le prix de l’hébergement revient à 1 250 € par personne pour 29 nuitées, soit une moyenne de « seulement » 43 €/nuit/personne ! Dans le détail, j’ai réservé 2 nuits en ryokan grand luxe, 1 nuit en auberge de jeunesse et 26 nuits en hôtel 3 ou 4 étoiles. La moyenne reste donc très correcte compte tenu des 2 nuits en ryokan qui reviennent tout de même à 400 € par personne.

Seule ombre au tableau, certains établissements n’ont malheureusement pas survécu aux années covid, Après presque 3 ans de fermeture des frontières, je dis au revoir avec tristesse à mon hôtel habituel « Red planet Asakusa » et à sa vue incomparable sur la Tokyo SkyTree 😥.

 

Les visites, un budget raisonnable au Japon

Je n’ai pas encore tout calibré mais de ce côté, le budget ne devrait pas exploser. Les visites sont bien moins chères qu’en France et la plupart des temples et sanctuaires restent gratuits, hormis quelques jardins ou maisons de thé. La grosse partie du voyage sur Kyushu se fera également en plein air et ne coûtera rien du tout. La principale dépense est attribuée au parc Universal d’Osaka qui devrait frôler les 120 euros par personne : un gros budget mais j’ai très envie de découvrir l’espace Nintendo qui a l’air incroyable, et retourner dans la zone Harry Potter qui était elle aussi très réussie.

Budget visites
🎫 J’y verrai plus clair lorsque j’aurai davantage avancé sur le circuit détaillé mais on devrait s’en sortir avec 300 € par personne pour les visites. Si l’on retire le parc d’attraction à Osaka, il suffirait de « seulement » 200 € par personne (bon courage pour tenir ce budget sur Paris rien qu’une semaine !).

jardin sec à kyoto

 

Les repas, le problème d’être gourmand

Certains d’entre vous vont sauter au plafond en voyant mon budget alimentation mais pour moi, la nourriture est une composante importante du séjour et je ne compte pas me priver. Ce sera restaurant à tous les repas ! On peut très bien s’en sortir autour de 1000-1500 yens le menu dans de très bons petits restaurants locaux avec des plats équilibrés, mais je veux aussi pouvoir m’offrir des adresses plus innovantes, prendre des boissons en plus des repas, m’arrêter dans des cafés le matin ou faire des pauses l’après-midi pour grignoter. Tout ces petits plaisirs rallongent vite la note. Pour être très large, je table donc sur 5 000 yens par jour par personne.

Budget repas
J’assume donc un budget de 950 € par personne pour le mois passé au Japon. Je ne dépense jamais ce montant, mais les économies réalisées partent souvent dans les souvenirs ou dans des surcoûts sur place qu’on n’avait pas forcément prévu.

shabu shabu buri village ine kyoto

 

Les transports sur place : petit gros craquage

Comme je vous l’ai dit plus haut, ce voyage sera un mélange de trajets en train et en voiture de location sur Kyushu. Même si le fait de voyager à 3 personnes va permettre d’absorber le coût de la voiture (location + essence + autoroute + parking éventuel), cela reste une belle dépense qui surcharge le budget.

Autre inconvénient par rapport à mes précédents voyages, nous allons arpenter le pays sur une bande de plus de 1 300 kms tout en prenant le temps de se poser à chaque étape. Dans ces conditions, les JR pass qui permettent de bénéficier de voyages illimités sur le réseau ferroviaire durant une période donnée sont moins utiles, car on voyage loin, MAIS sur une période très étalée. Nous opterons tout de même pour le JR pass 3 semaines qui nous permettra d’économiser environ 150 € par rapport à un achat à l’unité de chaque billet de train.

A cela s’ajoutent les déplacements en métro et bus qui ne sont presque jamais couverts par le JR pass. J’ai encore un peu de mal à calibrer correctement ce poste de dépenses, on verra ce que ça donnera à la fin du séjour.

Budget transports
🚅🚗 De ce côté, je suis loin d’être exemplaire dans l’optimisation de cette dépense mais c’est un choix de ne pas se cantonner à une région donnée comme j’ai pu le faire par le passé. J’estime donc à un total de 800 euros par personne, ce qui est énorme. La voiture de location plombe bien le total, et le JR pass trois semaines revient à lui seul à plus de 400 €.

👉 Je vous oriente vers mon article dédié si vous cherchez des astuces pour optimiser vos trajets en train au Japon avec le JR pass. Je vous assure que ça marche, mais je n’ai pas trop suivi mes propres conseils sur ce voyage 😂.

setagaya tokyo odakyu line gotoku-ji station

 

Les petits compléments à ne pas oublier

💉 Qui dit voyage en 2023 dit… spectre du covid ! Pour éviter que le voyage se transforme en catastrophe financière pour une annulation de dernière minute, un confinement ou quarantaine inopinés, un test PCR négatif ou que sais-je encore, j’ai souscris pour la première fois à une assurance annulation chez Allianz pour avoir une meilleure couverture que la classique assurance de la carte bancaire. Si vous êtes intéressé par le sujet, je vous invite à vous pencher sur mon article qui passe au crible toutes les garanties des principales assurances voyages pour vous aider à faire votre choix.

Budget assurance
C’est une petite somme mais la couverture chez Allianz est vraiment complète vu les situations difficiles que certains voyageurs ont eu à vivre, je préfère être rassuré. J’ai choisi la police d’assurance la plus complète, qui se chiffre à 130 € par personne.

🌐 Si aller au Japon sans connexion internet en permanence reste tout à fait possible pour l’avoir déjà fait de nombreuses fois par le passé, il faut avouer que la solution du pocket WiFi apporte un petit confort non négligeable. Avec les trajets en voiture qui sont prévus, je préfère par ailleurs pouvoir calculer les trajets depuis mon téléphone via google maps et évitant le GPS de la voiture qui semble parfois difficile à configurer selon certains.

Budget internet
Je table sur 50 € par personne mais le tarif sera très certainement inférieur.

💰 Je ne vous parle pas de mon budget souvenirs car c’est finalement très personnel et cela ne vous aidera pas à calibrer votre propre budget.

 

Au total, ça coûte combien un mois au Japon ?

En résumé, cela donne donc :

  • 1009 € pour le vol
  • 1250 € pour les hébergements
  • 300 € en visites
  • 950 € pour les repas
  • 800 € en transports
  • 130 € d’assurance annulation
  • 50 € pour le pocket Wifi

💳 Soit un budget total de 4500 € par personne tout compris pour un mois au Japon, hors souvenirs.

Comment économiser facilement ?
Pour alléger la note facilement sans trop se contraindre, vous pouvez économiser facilement 700€ sur ce circuit, et redescendre à 3800€ sur le séjour.

(-200 € en ne réservant qu’un ryokan au lieu de deux, -100€ en évitant le parc Universal très onéreux, -150€ en limitant les extras nourriture, -250€ en restant sur une solution 100% train, couverte par le JR pass)

 

Comment suivre le séjour ?

La réponse est simple : il ne sera PAS possible de me suivre sur ce séjour 😂. Enfin, pas en DIRECT plus précisément, car je veux profiter à fond du voyage et ne pas m’obliger à passer du temps sur place pour poster sur les réseaux sociaux. Un peu de déconnexion digitale ne fera pas de mal ! En revanche, j’ai bien prévu de partager chaque jour en décalé à mon retour au mois de juin, jusqu’à début juillet. Cela me permettra aussi de trier les photos pour vous proposer du contenu plus qualitatif que des photos prises à la volée.

J’envisage tout de même d’organiser 2 à 3 séances de live instagram sur place pour vous partager une balade matinale, vous faire un point d’étape ou vous emmener dans un quartier pittoresque. Rien de construit à l’avance, mais restez tout de même connectés sur mes réseaux, on ne sait jamais 😉. Et bien sûr au retour, il y aura plein d’articles prévus sur le blog mais aussi des épisodes à venir dans mon podcast sur le Japon !

 

⭐⭐⭐

 

Je profite enfin de ce dernier article de 2022 pour vous souhaiter d’excellentes fêtes avec, pour vous également, de beaux projets plein la tête pour la nouvelle année !

 

 

5 commentaires sur “Mai 2023 : un périple d’un mois au Japon

  1. Itinéraire et détails intéressants pour une prochaine fois. Je vois que nous avons des préférences en commun (Onsen, gastronomie, Ryokans…)Tout comme moi, mon voyage de11/ 2020 a été annulé, mais je l’ai reporté sur 11/2023 (Momiji) mais cette fois, j’ y resterai entre 1 et 2 mois, ma situation de jeune retraité me le permet aisément ! Pour l’heure, départ pour 35 jours début février 2023 pour Hokkaïdo, avec 3 autres personnes (thème principal : photographier la nature en hiver) puis Tokyo & alentours pour moi. Alors bon voyage, et je regarderai tes articles à la suite de ton voyage.

  2. Super idée d’article : l’avant, la planification, les idées, les envies… puis on verra ensuite l’après, la réalité, et toutes les surprises qui se seront présentées à toi !

    Les billets d’avion sont vraiment onéreux. Comme toi mon vol va me coûter très cher… et le JR Pass fait super mal ! Heureuse de rester sur mon classique schéma voiture pour le prochain voyage ahah
    Par contre, ne fait pas l’erreur du pocket wifi ! Ça n’a vraiment aucune plu value par rapport à la carte SIM, et ça coute beaaaaucoup plus cher. En plus la SIM tu te la fais livrer chez toi avant le départ !

    Bon en tout cas tu m’as donné envie de vite vite me mettre à planifier mon road trip de cet été 😃

    1. C’est exactement ça : il y a la théorie, la préparation… et la réalité ! Réponse au retour pour voir si tout s’est passé comme prévu !
      Justement j’hésitais encore entre pocket WiFI et carte Sim. Le côté pratique à 3 fait qu’un pocket revient au même prix que les SIm mais il est vrai que quand on se séparera, tout le monde n’aura pas la connexion et il faut charger le bazar chaque soir. Je crains un peu les histoires de compatibilités des cartes avec nos 3 téléphones tous différents dont un qui commence à avoir de l’âge. Tu les prends chez qui tes cartes Sim toi ? Je vais peut-être regarder ça de plus prêt effectivement.
      Hâte de voir ton parcours également, je suis certain qu’il va me donner des idées pour un prochain (prochain !) séjour ^^ !

  3. Un très bel article, bravo ! je me suis noyée dedans ^^ Très belles destinations à découvrir. Pour la nourriture moi aussi je planifie large et sans regret ! la dernière fois on en a vraiment profiter. et sans être dans la démesure ! Aussi quelques fois tu manges moins que ton budget et la fois d’après tu te fais un repas plus onéreux. Il restait même du budget à la fin que l’on a dépensé à l’aéroport. Ton budget complet ne me choque pas du tout, je le trouve mesuré. Merci d’appuyer sur l’assurance, c’est cher mais je pense aussi que pour un voyage de cette envergure il vaut mieux assurer ses arrières. Je te souhaite un beau voyage ^_^

Laisser un commentaire