Les feuilles d'automne et surtout celles de momiji sont magnifiques lors d'un voyage au Japon à l'automne

Bilan de mon séjour automnal au Japon

Avant de commencer la rédaction des articles relatifs à mes dernières visites, j’avais envie de faire le point sur ce séjour haut en couleurs ! Placé sous le signe des fameux momijis, les érables japonais, j’ai suivi l’évolution de la coloration des feuilles d’automne au Japon durant tout le mois de novembre à travers un périple sur l’île principale de Honshu. A quelle période partir ? Quels sites sont à privilégier ou au contraire à éviter ? Je vous en dis plus dans cet article !

 

L’automne au Japon : une saison agréable pour le voyage

Avant toute chose, je vous remets ci-dessous l’itinéraire que j’ai suivi. Après être arrivé à Tokyo le 27 octobre, j’ai passé une bonne semaine dans les Alpes japonaises avant de faire escale quelques jours à Kanazawa. Je suis ensuite reparti en itinérance de cette ville pour longer la côte de la mer intérieure jusqu’à Hiroshima, et le voyage a pris fin dans la région du Kansai, entre Kyoto et Osaka. Retour en France le 29 novembre.

Road trip during one month accros Japan the next autumn in november to see momijis !

Premier constat agréable : le mois de novembre est une période idéale pour visiter le Japon ! Les températures avoisinaient les 15 à 20 degrés en pleine journée sur Tokyo en début de séjour, et elles étaient encore de ce niveau-là fin novembre à Osaka. Imaginez un peu le choc à l’atterrissage à Roissy avec verglas et neige, alors que j’étais la veille encore en t-shirt au parc Universal studio devant le château d’Harry Potter… Les vacances étaient bien finies, pas de doute 😂.

J’ai été globalement assez surpris de trouver l’équivalent d’un mois de septembre français, avec très peu de pluie (si j’occulte les centaines de litres d’eau qui se sont déversées à Tokyo le premier jour : fin du dernier typhon de l’année). C’était un bel été indien, parfait pour partir en vadrouille toute la journée ! A contrario, les deux dernières semaines d’octobre qui correspondaient aux vacances de la Toussaint en France ont été fortement marquées par plusieurs typhons, ce qui a causé quelques difficultés à des amis partis plus tôt sur cette période. Novembre est donc un mois idéal pour visiter l’île principale de Honshu.

 

Rendez-vous avec les feuilles d’automne 🍁 !

L’objectif de ce séjour, c’était bien évidemment de découvrir les couleurs des feuilles d’automne au Japon. Après avoir suivi la floraison des cerisiers au printemps 2015, je tenais absolument à découvrir cette période toute aussi célèbre. Pari réussi car mon itinéraire était globalement bien en phase avec la saison 🏆. L’arrivée sur Tokyo début novembre était trop hâtive et les arbres étaient encore bien verts comme je l’avais imaginé. Au contraire, mon passage dans les Alpes la première quinzaine du mois était déjà presque trop tardive : passés 1000 mètres d’altitude, les arbres étaient déjà presque à nu et seuls quelques récalcitrants gardaient fièrement leurs dernières feuilles. En revanche, les montagnes proches de Nagano et de Matsumoto (autour de 600 m d’altitude) entouraient les villes avec leurs superbes tons rouge et or. Inutile de vous dire que je suis resté le nez collé aux vitres du bus et des trains durant tous les trajets pour profiter de ces vues magnifiques !

Les feuilles d'automne et surtout celles de momiji sont magnifiques lors d'un voyage au Japon à l'automne : à voir absolument dans les Alpes japonaises dans la préfecture de Nagano

Mon passage dans le Kansai, et notamment à Kyoto, la dernière quinzaine du mois de novembre est également tombée pile poil dans le pic de coloration : tous les jardins étaient resplendissants !

Les parcs de Kyoto ont des couleurs magnifiques avec les érables à l'automne : à mettre sur une to do list lors d'un voyage au Japon pour un circuit

J’ai eu un réel coup de cœur pour cette saison, et pour tous ces enfants habillés en vêtements traditionnels pour la fête de « Shichi go san« . Leur joie de vivre était très contagieuse !

Shichigosan ou shichi go san dans un belle ambaince unique au Japon en novembre tous les ans.

 

Planifier efficacement son séjour

Pour m’aider à trouver les périodes optimales de visite de chaque région, j’ai utilisé le site anglophone « Japan guide » qui rapporte tous les ans le niveau de coloration des feuilles d’automne de septembre à décembre à travers tout le pays. Des reporters rédigent des articles depuis 2008 (bientôt 10 ans !), et donnent des indications sur la situation de telle ou telle région (feuilles encore vertes / pic de couleur / fin du pic). C’est vraiment très pratique pour planifier un séjour car toutes les archives « autumn color reports » sont accessibles sur le site web, ce qui permet de faire une moyenne et d’essayer de tomber dans les périodes de pic au plus juste et au bon moment. Ce site m’a vraiment bien servi et pourra vous être aussi d’une grande utilité si vous prévoyez de partir au printemps, car il existe l’équivalent sur le suivi de la floraison des fleurs de cerisiers avec les articles « cherry blossom reports« . C’est une mine d’information inestimable ! Grâce à lui, j’ai pu tracer un itinéraire complet sur un mois où les feuilles d’automne m’ont accompagné (presque) tous les jours.

Automne au Japon, une beauté incroyable des feuilles d'érables et de momijis.

 

Kyoto : entre enfer et paradis

La seule petite déception du séjour aura été mon passage à Kyoto, ce que vous aurez certainement remarqué si vous avez suivi mes posts sur Facebook : la foule y était juste insupportable ! Un monde pas possible qui s’est traduit par une lutte de tous les instants contre les perches à selfies qui vous arrivaient dans le visage et gâchaient le paysage, une visite des temples à la queue leu-leu, comprimés avec les autres visiteurs sur les sentiers comme si on était dans un métro aux heures de pointe… Au niveau des transports en commun, c’était la même histoire : quand on n’était pas contraints de laisser passer le bus faute de pouvoir rentrer un orteil à l’intérieur, des agents « pousseurs » étaient chargés de nous entasser en nous comprimant à l’intérieur du véhicule pour que les portes ferment… Autant dire qu’il a été très difficile d’apprécier des moments zen devant les jardins.

« File » ou plutôt « masse » d’attente pour prendre le bus sur le parvis de la gare centrale de Kyoto.
Compliqué de se poser devant le jardin pour le contempler un instant !

Cette situation s’explique à mon sens par deux choses : tout d’abord, les érables ne sont concentrés que dans quelques temples et ne sont pas vraiment disséminés dans la ville comme c’est le cas des cerisiers au printemps que l’on trouve à tous les coins de rue. Les touristes se pressent donc sur quelques sites qui ne sont clairement pas adaptés au volume quotidien de visiteurs. Le réseau de transports en commun (bus) n’est également pas dimensionné pour absorber les flux. Ajoutez à cela une multiplication fulgurante du nombre de touristes étrangers au Japon depuis quelques années, couplé à un déplacement massif des Japonais souhaitant profiter eux-aussi des charmes de l’automne, et on obtient tous les ingrédients pour expliquer cette saturation.

Mais NON, ne vous enfuyez pas en courant , car l’automne est une superbe saison à Kyoto qui vaut le coup d’être vue tout autant que le printemps. Pour survivre à la foule de l’ancienne capitale impériale, il suffit d’appliquer quelques astuces ☝. D’abord, privilégier la visite des temples les plus renommés en semaine pour éviter les Japonais en voyage et programmez plutôt le week-end des excursions à l’extérieur de la ville et en banlieue proche (Uji, Osaka, Nara par exemple). Pour profiter des temples avec très peu de monde, n’hésitez pas non plus à prendre vos billets après la tombée de la nuit pour assister aux nombreux « light up », ces éclairages temporaires qui mettent en lumière les arbres dans une superbe mise en scène. A chaque fois, je n’ai pas été déçu par ces événements et il n’y avait presque personne.

Light up autumn leaves in Kyoto at Kodaiji temple - automne au Japon

 

Malgré cette petite déconvenue à Kyoto, je suis vraiment tombé sous le charme de l’automne et je compte bien vous en parler sous tous les angles dans mes futurs articles… la balade sous les érables ne fait que commencer 😉.

Amis lecteurs, je tenais enfin à vous remercier pour votre fidélité sur le blog et les réseaux sociaux ! Vos retours me motivent pour continuer à écrire toujours plus donc n’hésitez pas à laisser des commentaires, je répondrai avec grand plaisir !

 

18 commentaires sur “Bilan de mon séjour automnal au Japon

    1. Oui, c’est assez inquiétant pour Kyoto. Je suis favorable à l’instauration de quotas de places pour l’entrée à certains sites afin de limiter les accès (pas tous non plus). Les temples et jardins ne sont pas dimensionnés pour accueillir autant de monde et il faudrait vraiment penser à développer les transports en communs.
      Merci pour les photos, il faut dire que la saison est très photogénique ^^ !

  1. Merci pour ce bilan et ces belles couleurs d’automne.
    Euh Kyôto… o_O Impressionnant ! Cela doit en effet guère agréable de faire des visites dans ces situations. 🙁
    Hâte de lire la suite.

  2. Super article, et beau bilan ! J’avoue que j’étais contente de rester à la campagne, de mon côté très peu de perches à selfie (suis-je visée ?^^) et beaucoup d’espace en général… mais les momiji n’étaient pas spécialement au cœur de mon parcours il faut dire.
    Tes photos sont magnifiques ! Moi aussi j’ai craqué pour shichi-go-san, quel bonheur de voir les enfants en tenue traditionnelle ! Hâte de lire tes futurs articles 🙂

    1. Vade retro contre les perches à selfies ^^ ! Hâte aussi de lire tes articles car je ne connais pas vraiment Kyushu et c’est un projet de futur voyage, un jour… Je crois que j’étais aussi fou devant un érable rouge que devant un enfant habillé en costume traditionnel 🙂 ! Ils étaient surtout très abordables, et les parents n’hésitaient pas à leur demander de poser. J’en garde vraiment de beaux moments !

  3. En effet, depuis quelques années, tous les amis venus passer un séjour au Japon, ou les touristes croisés par hasard m’ont fait par de la même déception par rapport à Kyoto. Moi même je me suis lassée d’y aller pour les mêmes raisons. (Les beaux-parents proposaient qu’on y passe le jour de l’an cette année mais on a préféré prévoir un week-end entre amis en pleine campagne, loin de toute civilisation ! :D). C’est dommage, mais le problème n’est pas près de changer dans un avenir proche à mon avis…

    1. Ton commentaire ne fait que confirmer mon impression. Heureusement que certaines journées ont sauvé le séjour, comme à Arashiyama où les touristes ne s’aventurent que très peu au-delà du pont et de la bambouseraie. Il y avait moins de monde au parc Universal studios que dans certains temples, c’est dire ! C’est dommage car j’aime l’histoire de cette ville pourtant, le marché Nishiki ou le quartier d’Higashiyama. Je pense que j’y retournerai… mais en plein janvier et avec 3 mètres de neige la prochaine fois ^^ !

  4. Bon je répète les précédents comm mais… 1er bilan alléchant, photos magnifiques : ON VEUT VOIR LA SUITE!!! :):):) Je ne pensais pas qu’il ferait encore si doux à cette période de l’année, c’est bon à savoir!
    Mais… un point me turlupine… aucune photo de nourriture dans ce bilan, ça m’inquiète! ^^ Pourra-t-on saliver tout en ayant les yeux qui brillent lors de tes prochains articles?
    En tout cas, bravo pour ton blog que je prends toujours plaisir à visiter! 😀 Dans l’impatience de te lire, bon courage pour compiler la suite!

    1. Merci pour ton commentaire, je suis justement attelé à la rédaction du prochain article, et promis, il y aura des photos d’érables mais aussi de plats, desserts, et cochonneries à grignoter ^^ ! Je peux te dire que j’ai encore mangé comme un ogre sur ce voyage et j’ai tout de même perdu 4 kg… bien vite repris ! Moralité : les fromages et le pain, c’est le mal !

Laisser un commentaire