Chambre dans un ryokan à Miyajima. Présentation de ma chambre réserver au très réputé ryokan Iwaso, proche du parc Momijidani. L'espace permet d'accueillir un repas traditionnel kaiseki (sashimi, sushi, boeuf de Kobe, thé macha) et des futons pour dormir.)

Nuit de rêve en ryokan à Miyajima

Cette année, j’étais au Japon pour mon anniversaire et j’ai décidé de me faire plaisir en réservant une nuit dans un ryokan à Miyajima. Retour sur une soirée exceptionnelle dans l’établissement « Iwaso » !

 

Une soirée spéciale à Miyajima

L’île de Miyajima est considérée comme l’un des trois plus beaux panoramas du Japon avec son grand torii flottant. Passage « obligé » lors d’un séjour sur l’archipel, je ne découvre pourtant ce petit bijou qu’au cours de mon troisième voyage. Comme de nombreux voyageurs recommandent d’y rester une nuit afin de profiter du calme des lieux vidés des touristes de la journée, et que ma date d’anniversaire coïncidait presque avec la date de visite, je me suis dit qu’une petite soirée dans un ryokan à Miyajima serait une excellente idée cadeau 🎂.

Le torii flottant de l'île de miyajima est pris ici depuis la navette régulière qui relie l'entrée du sanctuaire à l'île de Honshu (côté Hiroshima).

Mon choix s’est porté sur le ryokan Iwaso pour son excellente localisation sur l’île et son onsen. A 5 minutes à pied du sanctuaire d’Itsukushima, moins d’1 minute du parc aux érables Momijidani, on pouvait difficilement faire mieux. Je voulais bloquer ma chambre dès le mois de mars car cet établissement et la période de novembre sont vraiment (vraiment VRAIMENT) très réputés 😎, mais les réservations n’étaient pas encore ouvertes en ligne.

J’ai donc contacté le ryokan en direct par mail depuis son site officiel (lien en fin d’article), et j’ai décidé de réserver avec eux sans passer par un site web. Nous avions le choix entre différents pavillons de l’hôtel (je vous mets pour info les tarifs de novembre 2017) :

  • Shinkan : partie moderne reconstruite (27 150 yens / personne pour la nuit, le repas kaiseki du soir et le petit déjeuner)
  • Honkan : ancien bâtiment en bois de 1930, avec vue sur le parc Momijidani (28 230 yens)
  • Hanare : la totale, grand luxe, en version « cottage » dans les bâtiments originels de 1835 (de 39 030 à 45 510 yens)

Les échanges se sont faits dans un anglais parfait, très professionnel et attentionné (ils m’ont par exemple demandé si nous étions allergiques à certains aliments). Bref, une première impression excellente ! J’ai choisi une chambre dans le bâtiment Honkan car la différence de prix était vraiment très faible avec l’annexe récente Shinkan en béton. Autant profiter d’un cadre plus traditionnel avec une véranda donnant sur la rivière Momijidani. Vu le montant de la note globale, je n’étais plus à 1000 yens prêts par personne…

Chambre au petit matin.

Car oui, passer une nuit en ryokan nécessite de casser sa tirelire. Avec le taux de change (favorable) pratiqué au moment du voyage, cela m’a quand même coûté 430 € la nuit pour 2 personnes. Outre le cadre prestigieux de Miyajima qui se retrouve inévitablement dans le tarif, il faut tenir compte de la semaine qui est située en plein boom des momijis, ou encore de la qualité du repas digne des plus grands restaurants étoilés. Iwaso offre aussi un petit service très pratique : l’aller-retour en navette privée depuis le port de Miyajima jusqu’au ryokan (il faut prévenir de son arrivée à l’office de tourisme et on vient nous chercher immédiatement). Je vous montrerai qu’on peut aussi trouver des ryokans bien moins cher, mais ce sera pour un prochain article 😉.

 

La chambre en un mot : « WAOUH ! » 😍

Passons maintenant à la visite ! Après avoir exploré l’île de Miyajima toute la journée, il était temps de rentrer pour profiter du repas qui était servi à 19h dans la chambre. Lorsque je passe une nuit dans un ryokan, j’aime bien prévoir un programme léger pour rentrer tôt et profiter à fond des lieux.

Première bonne surprise : la chambre était beaucoup plus grande que ce que j’imaginais. Un thé macha et une pâtisserie traditionnelle (wagashi) nous attendaient sur la table basse. Assis en tailleur, je profite de ce petit encas en oubliant instantanément la fatigue accumulée ces jours derniers. L’odeur de paille de riz des tatamis… la sérénité de la chambre… le bruit de la rivière en fond… tout l’environnement participe à cette déconnexion que je recherche tant dans un ryokan.

Chambre dans un ryokan à Miyajima. Présentation de ma chambre réserver au très réputé ryokan Iwaso, proche du parc Momijidani. L'espace permet d'accueillir un repas traditionnel kaiseki (sashimi, sushi, boeuf de Kobe, thé macha) et des futons pour dormir.)

 

Repas kaiseki : haute voltige aux couleurs de l’automne

A 19h tapantes, le ballet des plats débute, orchestré avec minutie par notre serveuse. Après nous avoir expliqué le menu en détail, elle nous a conseillé avec justesse en saké (attention, c’est en supplément mais les tarifs sont dans la moyenne : de 600 à 1200 yens). Ce fut une ode magistrale aux saveurs et à la beauté de l’automne :  baie de ginkgo, fleur de chrysanthème, huître, coupelle en forme de feuille d’érable… la chorégraphie était parfaite ! Que ce soit dans les ingrédients, tous de saison, ou les motifs de la vaisselle, je garde un souvenir incroyable de ce moment.

Je ne vais pas en dire davantage, juste vous donner le menu (in-ter-mi-na-ble 😀) et les photos des plats.

  • Premier apéritif : œufs de saumon, crevette, champignons, nouilles frites, châtaigne, baie de gingko
  • Second apéritif : flan chawammushi
  • Poissons du jour (je n’ai malheureusement pas pensé à noter les noms)
  • Mets de saison : huîtres grillées de Miyajima au citron
  • Plat : boeuf wagyu, champignons maitake et shiitake, feuilles de mizuna (un genre de moutarde)
  • « Pot dish » (je pense qu’on peut le traduire par « fondue ») : poulet, navet, graines de courges grillées, konjac, yuzu
  • Plat frit : croquette de pomme de terre, crackers en forme de feuille de ginkgo, lemosco (genre de tabasco au citron typique de la région)
  • Riz
  • Soupe au miso rouge
  • Pickles
  • Dessert spécial pour mon anniversaire ! Pomme, figues rôties, glace au yuzu, mochi azuki, gâteau roulé.

Huîtres de Miyajima et chrysanthème.

Tout était fin, délicat, travaillé, excellent. Hormis le dessert que j’ai trouvé plutôt simple (bien que très bon), chaque plat apportait son petit lot de surprise et j’attendais avec encore plus d’impatience de découvrir le suivant. Le repas s’est achevé au bout de 2 bonnes heures et il était temps ; mon estomac n’aurait pas supporté une nouvelle vague d’assiettes.

 

Miyajima by night

Dormir maintenant ? Surement pas ! Je suis reparti en balade pour explorer la côte et les ruelles devenues maintenant calmes. Armé de mon réflex et de mon trépied, j’avais un objectif en tête : prendre des photos du grand torii vermillon. C’était vraiment agréable d’avoir l’île et le bord de mer pour soi ! J’ai dû croiser 5 personnes tout au plus en une bonne heure, je suppose que tout les visiteurs restaient bien au chaud dans leur chambre d’hôtel. En rentrant à Iwaso, les érables du parc Momijidani au-dessus du célèbre pont rouge, superbes avec leurs éclairages, étaient là pour me souhaiter une bonne nuit.

Le grand torri flottant de Miyajima, vue de nuit depuis le sanctuaire d'Itsukushima.

Ryokan Iwaso de nuit, depuis la ruelle.
Le ryokan Iwaso de nuit.
Le parc momijidani à Miyajima est célèbre pour ses érables rougs à l'automne et ses momijis.
Le parc Momijidani de nuit, situé à l’entrée du ryokan Iwaso.
Conseil photo !
Difficile de prendre une photo nette de nuit ! Si vous n avez pas de trépied avec vous, posez votre appareil sur le haut des murets et des piliers le long de la baie pour le stabiliser. Utiliser le flash ne sera pas utile car le torii est bien trop éloigné de la côte.

Avant de plonger dans mon futon, j’ai profité du onsen pour me reposer et espérer prendre quelques photos avant sa fermeture à minuit. Le ryokan dispose d’un bain intérieur assez classique et d’un bain extérieur en cyprès qui longe la rivière. Avec les lanternes et les arbres illuminés autour, la détente était assurée !

Seuls les ryokans à Miyajima permettent de profiter de onsens au sein de leur établissement avec une véritable source thermale naturelle.

 

Place au petit déj’ !

D’habitude, je ne réserve jamais les petits déjeuners avec mes chambres d’hôtels : je préfère largement passer au konbini du coin (supermarché) pour acheter des melon pan, ou plus généralement le premier truc appétissant qui me passe devant les yeux 😋. J’attendais donc le petit déjeuner du ryokan avec impatience.

Cette fois-ci, le repas n’est pas servi dans la chambre mais dans un restaurant commun à tous les résidents qui longe la rivière. C’est un mixte entre buffet occidental et plateau individuel japonais. J’étais vraiment content de retrouver notre serveuse de la veille avec qui j’avais bien discuté. Elle s’est à nouveau très bien occupé de nous le matin : prévenante sans être omniprésente, attentionnée comme il faut sans que l’ambiance ne devienne pompeuse pour autant : bref, un service parfait ! Au moment de partir, le ryokan m’a gracieusement gardé les valises après la remise des clefs, ce qui m’a permis d’explorer Miyajima une deuxième journée sans être encombré : que demander de plus ?

Salle du petit déjeuner du rykan Iwaso.
Salle du petit déjeuner.

 

Fin du séjour ! Vous aurez compris que je suis ressorti complètement enchanté de ma soirée au ryokan Iwaso ! Si vous cherchez un ryokan à Miyajima, je vous recommande d’y poser vos valises quelques instants et de simplement profiter du charme et de la qualité des lieux. Souvenirs exceptionnels garantis !

 

Réservez vous aussi un SÉJOUR au RYOKAN IWASO en CLIQUANT ICI !

 

En savoir plus :

Site officiel du ryokan Iwaso (anglais) : http://www.iwaso.com/english/

 

Vous avez aimé cet article ? Épinglez-le sur Pinterest !

 

Le lien dirigeant vers Agoda est un lien affilié, ce qui signifie que je touche une commission si vous réservez par son intermédiaire. Le prix reste le même pour vous bien entendu.

 

8 commentaires sur “Nuit de rêve en ryokan à Miyajima

  1. Ça a l’air vraiment top ! 🙂 Mais le prix !!! °O°
    Disons qu’à ce tarif, je ne regrette pas d’être restée dans ma guest house à 30€ (mais c’est surtout parce qu’elle était chouette)

    Miyajima m’a beaucoup plu également… J’en parlerai prochainement sur le blog.

    Merci pour le partage !!!

    1. Effectivement c’est cher mais en compensant avec des logements beaucoup plus abordables en Airbnb, le surcoût s’absorbe plus facilement. C’est sûr que je n’aurai pas pu voyager durant 5 semaines à ce tarif haha ! Honnêtement, je pense que c’est justifié quand on voit la qualité du repas, du service (le nombre de personnes qui travaille dans le ryokan) et la chambre. J’avoue que c’est une petite folie et que j’ai de la chance d’avoir pu y passer une nuit.
      Hâte de voir aussi ton avis sur Miyajima !

  2. Super article! Même si je ne suis pas sûre que ce ryokan rentre dans mon budget logement pour mon prochain voyage au Japon 😉 ça donne très envie de passer une nuit sur cette ile magnifique!

    1. Merci ^^ ! Le tarif n’est pas donné mais il y a d’autres ryokan moins cher sur l’île. Avoir le torii pour soi le soir et profiter du sanctuaire le matin avant la foule, c’est vraiment à faire.

  3. Très bel article et une rédaction très inspirée! On (re-)vit le rêve avec toi! 😉 Que de beaux souvenirs sur Miyajima, c’est une étape à faire absolument au moins une fois. Niveau prix du ryokan, vu les prestations proposées, je trouve ça franchement correct. C’est sûr, c’est un beau budget, mais comme tu dis, et pour avoir fait l’expérience d’un voyage de 3 semaines au Japon à 2, c’est vraiment envisageable pour une nuit en compensant avec du Airbnb et des petits déj au konbini! ^^
    PS : enfin des photos de miam, merci!! Je ne suis pas déçue d’avoir attendu, tout cela avait l’air délicieux!! ^^
    PS2 : la traversée en ferry était prise en charge par le JR Pass à l’époque de notre voyage, est-ce toujours le cas?

    1. Hello, merci pour le commentaire ^^ ! Pour ce qui est du JR Pass, je te confirme que le trajet en ferry est toujours inclus dans le pass (pas de quoi économiser suffisamment pour amortir le tarif de la chambre mais c’est toujours ça de pris !). Comme tu le dis, une nuit en ryokan est vraiment une belle expérience et ce serait dommage de passer à côté sur son premier voyage, ça vaut le coup de petit-déjeuner au Family Mart pendant 2 semaines et finir en beauté avec un petit déj’ au ryokan… et s’apercevoir qu’on a du nattooooooo !

Laisser un commentaire