Amanohashidate, vue célèbre de la préfecture de Kyoto

Amanohashidate, l’une des plus belles vues du Japon

A quelques kilomètres de route du port de pêcheurs de Ine, la langue de sable de Amanohashidate ferait partie des trois plus belles vues du Japon avec le torii de Miyajima et les ilots de Matsushima. Superlatif abusif ou vérité ? Je vous livre mon avis dans cet article.

 

Amanohashidate, un “pont dans le ciel”

Amanohashidate est une bande de sable recouverte de pins qui serpente dans la mer du Japon au Nord de Kyoto. D’une longueur de plus de 3,5 km, elle est si grande qu’elle ferme quasiment la baie de la ville de Miyazu, ne laissant qu’un mince canal aux bateaux pour sortir de l’anse afin de rejoindre le large. Pour être plus précis, le terme requis pour désigner cette particularité est tombolo, c’est-à-dire qu’il s’agit d’un cordon de sédiments qui relie deux zones terrestres (ceci n’est pas un mot japonais mais un terme géologique français). On peut d’ailleurs observer un second tombolo au Japon sur l’île de Shodoshima.

Nous sommes arrivés en milieu d’après-midi. Avec le soleil qui commençait à se coucher, nous avons foncé pour profiter du point de vue à partir de la terrasse panoramique de la rive Nord du parc Kasamatsu. En empruntant le funiculaire, on rejoint le plateau aménagé pour l’observation en quelques minutes seulement. D’ici, on prend toute la mesure de ce site très inhabituel, qui constitue une source de curiosité et de croyances depuis plus de 1000 ans.

Un véritable visiteur ne se contentera pas de profiter de la vue depuis la terrasse, il doit se mettre en position mata-nozoki, dos à la baie en se penchant pour regarder le paysage entre ses jambes. Avec la tête à l’envers, on a l’impression que le tombolo monte dans le ciel, symbole d’une échelle reliant la Terre au monde divin des Cieux. Evidemment je me suis essayé au jeu et je dois dire que l’effet est garanti, même si la photo-preuve qui arrive ci-dessous ne retranscrit pas bien l’impression d’ascension vers les nuages : il ne vous reste plus qu’à y aller en vrai pour tester !

Position mata-nozoki à Amanohashidate

J’ai surtout pris le temps de m’accouder au garde-corps pour observer la baie, patientant que le soleil nous dise au revoir en nous offrant de belles couleurs. A vrai dire, j’ai trouvé que le paysage était très beau, qu’il méritait largement le déplacement, mais je ne l’aurai pas forcément placé dans le TOP 3 des plus beaux paysages du Japon. Cela m’a rappelé une petite déception lors de ma visite du mont Misen à Miyajima. Ces destinations sont peut-être un peu survendues : je m’attends à en voir trop, ou en tout cas plus que ce que la réalité peut offrir.

coucher de soleil

 

Profiter des activités annexes de l’observatoire

La terrasse de l’observatoire offre aussi quelques petites activités qui permettent d’agrémenter la visite, il ne faut donc pas s’en priver. Il y a tout d’abord le lancé de disques en argile, à acheter en libre-service dans une armoire prévue à cet effet. Il faut réussir à lancer un palet à l’intérieur d’un grand cercle en métal suspendu dans le vide à plusieurs mètres de soi. Un succès est signe de bonne fortune. Evidemment, j’ai lamentablement échoué mais il ne pouvait en être autrement sur ce voyage, Air France ayant eu la bonne idée de perdre ma valise à l’arrivée au Japon. Visiblement, les kamis s’acharnaient 😆.

Le site est également recommandé aux amoureux pour le romantisme qu’il dégage. On peut se prendre en photo dans un espace kitsch à souhait, installé dans l’axe du tombolo et avec un grand cœur rose pastel en guise d’arrière-plan. Une petite carte postale parfaite qui sera complétée par l’achat d’un cadenas que l’on pourra accrocher avec son âme-sœur en témoignage de son amour. Bon, je me moque, mais en vérité, le lieu est plutôt propice à une belle déclaration au soleil couchant 💕.

Enfin, n’oubliez pas de saluer au passage la mascotte locale en forme de pomme de pin qui est particulièrement bien réussie.

mascotte japonaise pomme de pin

 

Balade sur le tombolo de Amanohashidate

En ce début décembre pluvieux, la promenade ne présentait qu’un intérêt limité. J’imagine qu’elle doit être plus agréable en plein été lorsque le soleil domine. En plein hiver, on avait l’impression de se traîner sur cet immense chemin de sable et de pins dont on ne voyait pas le bout. Et surtout, le paysage n’offrait pas du tout la légèreté qu’il nous avait montré depuis l’observatoire.

pêche à la ligne amanohashidate

La météo aura donc eu raison de ma volonté de faire un aller-retour complet, j’ai préféré me mettre au sec dans le temple bouddhiste Chion-in, une belle découverte. Les prédictions sont écrites ici sur de petits éventails au lieu des traditionnelles feuilles de papier (omikuji). Lorsque vous tirez un mauvais présage (c’est pour qui la poisse ? encore pour bibi !), il convient de l’accrocher à une branche de pin dans l’enceinte pour conjurer le mauvais sort. A l’intérieur du bâtiment principal, on retrouve également des amulettes ravissantes en forme de cartables d’écoliers japonais. La forme n’est pas anodine car la divinité bouddhiste priée ici est dédiée à la réussite scolaire. Le moine qui tenait la boutique m’a expliqué les différences de chaque couleur, que j’ai malheureusement oubliées depuis. Il m’a même laissé le prendre en photo lorsqu’il a tracé le goshuin du temple dans mon carnet de calligraphies, ce qui n’est pas toujours autorisé. Une brève et agréable rencontre comme je les aime !

temple bouddhiste chion-in kyoto

omikuji éventail

 

Amanohashidate, c’est finalement une vue mais aussi des activités autour à ne pas manquer. Une excursion proche de Kyoto à programmer davantage en été pour profiter au mieux de la longue plage de sable blanc. 

 

Pour en savoir plus

Site officiel de l’office de tourisme de Amanohashidate : https://www.amanohashidate.jp/

 

 

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le dans vos tableaux sur Pinterest !

 

 

4 commentaires sur “Amanohashidate, l’une des plus belles vues du Japon

  1. Ahlala que de souvenirs, tu m’as fait trop rire avec l’anecdote de nos tirs foireux et des bagages perdus à l’aéroport XD Tu t’es décidé à replonger dans les archives de 2016 ? Ça me fait bien plaisir de voir passer ces articles en tout cas (je parle de celui sur Inemachi également).

    1. Mais oui, ce voyage me rappelle tellement de bons souvenirs ! Et en explorant un disque dur, je suis retombé sur ces photos et je me suis aperçu que je n’avais toujours pas les articles !

Laisser un commentaire