Obuse préfecture de nagano temple ganshoin hokusai

Village d’Obuse : à la découverte de la préfecture de Nagano

Vous aimez les temples, les jardins, les estampes, les pommes et la crème de marron ? Alors la ville d’Obuse est faite pour vous ! Lovée au cœur des Alpes japonaises dans la préfecture de Nagano, injustement oubliée des guides touristiques, Obuse est pourtant une étape très accueillante et pleine de charme où il fait bon de s’arrêter une journée entière.

 

Obuse : une visite par accident

Lorsque j’ai préparé notre voyage de novembre 2017, je n’avais pas du tout prévu de passer par Obuse. Et pour cause, ce village m’était tout bonnement inconnu ! A la place, j’avais programmé une journée dans le parc Jigokudani car je rêvais de voir les célèbres macaques japonais prendre leur bain dans les sources chaudes. Oui mais voilà, en voulant acheter le matin même les billets de train pour aller au parc, la personne à l’office de tourisme nous a indiqué que les singes (sauvages) étaient restés plus haut dans la montagne. Après vérification avec elle des webcams du parc, il fallait bien se rendre à l’évidence : pas de le moindre singe à l’horizon . On risquait donc de faire un long déplacement depuis Nagano, assez onéreux car non couvert par le JR pass, et louper LE truc à voir à l’arrivée 🤔…

En plan B, l’office de tourisme nous a donc proposé… une excursion à Obuse ! Un peu déçu de louper les macaques, je vous avoue que j’attendais peu de choses de cette excursion. Au final, la journée a été tellement variée, riche en découvertes et remplie que je vais écrire deux articles complets sur Obuse. C’est parti !

japon train jr obuse nagano line jr west

 

Jokoji : un temple remarquable !

A peine arrivés à la gare du village après une petite demi-heure de trajet depuis Nagano, les agents de l’office de tourisme local étaient aux aguets pour guider les visiteurs à la descente du wagon (difficile de cacher sa tête de touriste ici, il n’y a que des Japonais !). Surprise : une bénévole qui parlait un français impeccable nous a accosté. Elle était ravie de pouvoir nous aider et parler un peu notre langue, car les Français ne courent pas les rues ici. On a discuté un petit quart d’heure, posés sur de grandes tables en bois dans le hall de la gare, et on est reparti équipés d’un planning concocté aux petits oignons avec la carte du village, les spots entourés au stylo, les conseils restos et le pass du bus en poche (300 yens seulement). La journée commençait bien 😄 !

Premier arrêt au temple Jokoji situé à l’Est du village (30 min à pieds depuis la gare, 10 min en bus). On retrouve à Obuse la même logique d’aménagement urbain qu’à Kyoto, où les principaux lieux spirituels sont excentrés en bordure de vilee, construits à flanc de colline et directement au contact de la nature. Ici, le cadre est grandiose, plus que le temple en lui-même. On est accueilli par un vieil escalier multicentenaire aux marches usées par le temps, qui nous invite à entrer dans la forêt, accompagné par une superbe allée de cèdres. J’aime tellement cette ambiance au Japon où on entre littéralement dans un autre monde après quelques pas, alors que l’instant d’avant on était encore dans un quartier résidentiel sur une route en bitume.

jokoji temple bouddhiste obuse nagano japon

Le temple assez ancien et tout en bois n’était pas accessible car une cérémonie s’y déroulait à l’intérieur, à huis clos, mais on pouvait néanmoins profiter des sutras des moines qui se propageaient à l’extérieur du bâtiment. J’ai poursuivi la balade en m’enfonçant un peu plus haut dans la colline, à travers le cimetière. La lumière matinale rasante de ce début novembre créait un superbe jeu d’ombres et de lumières à travers les arbres : magique ! Rien que pour ce temple, j’étais content d’être venu à Obuse. Et les bonnes surprises ne faisaient que commencer…

 

La culture de la pomme de Nagano

La route entre le temple Jokoji et le temple Ganshoin suivant était très agréable car elle serpentait entre les maisons du village, les jardins et des pépinières. La star ici ? La pomme, réputée juteuse et parfumée, vedette de la préfecture de Nagano. Les arbres regorgeaient de fruits, tous plus beaux les uns que les autres, avec une forme parfaite. On était en pleine période de cueillette et de nombreux producteurs proposaient leur récolte à la vente, directement sur leurs paliers de porte. Quand on connaît le prix des fruits au Japon, le tarif ici est carrément donné ! Je n’ai pas pu m’empêcher d’acheter un sachet de quartiers de pommes déjà épluchées. Déposés sur une table, il suffisait de se servir, de laisser 300 yens dans le tronc pour le paiement, et de repartir avec son achat. Personne ne surveillait l’étal de vente… ça fait du bien de voir autant de confiance !

pomme-nagano-japon

 

Le temple Ganshoin et l’art des estampes

Beau ciel bleu, température presque estivale : la météo était digne d’un beau mois de septembre en France. L’arrivée au temple Ganshoin en jette carrément avec toutes ces couleurs de l’automne sous le soleil ! Ce temple, fondé il y a plus de 600 ans, a été reconstruit par trois fois (les bâtiments actuels datent d’il y a « seulement » 180 ans). Il est célèbre au Japon pour sa fresque géante de phénix peinte au plafond par Hokusai à l’âge de 89 ans, le maître des estampes que vous connaissez sûrement pour sa célèbre « grande vague ». Pas de photos car elles étaient interdites, il faudra que vous y alliez par vous-mêmes pour la voir 😊. J’ai trouvé les lieux vraiment photogéniques pour un tarif d’entrée tout doux (300 yens).

 

La matinée et ce premier article sont déjà terminés ! Je vous emmènerai ensuite dans le centre d’Obuse pour dévorer des châtaignes (autre aliment vedette de la ville), se reposer devant des jardins japonais, et en apprendre plus sur Hokusai.

 

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur Pinterest !

2 commentaires sur “Village d’Obuse : à la découverte de la préfecture de Nagano

    1. HAHAHAHA ! Effectivement c’est un bel escalier comme tu les aimes, mais la montée n’était pas si affreuse qu’elle en a l’air sur les photos. Tu as fait bien pire que moi ^^ !

Laisser un commentaire