technique senchado infusion thé japonais

Senchado : comment (bien) infuser le thé vert japonais ?

Quoi de mieux pour débuter l’année que de profiter d’un moment agréable avec un bon thé vert japonais ? Aujourd’hui, je vous propose d’abandonner votre traditionnelle boule à thé pour découvrir le senchado, une technique d’infusion idéale pour révéler toute la délicatesse des arômes des feuilles de thé. 

 

Le senchado, qu’est-ce que c’est ?

Le senchado désigne la technique utilisée pour infuser les thés verts japonais raffinés. Ce n’est pas une cérémonie du thé ultra codifiée (cha no yu), dont la préparation ne peut s’apprendre qu’auprès d’un maître après plusieurs années de pratique. Le senchado propose plutôt de mettre en valeur la préparation d’un thé d’exception via quelques étapes simples et accessibles à tous. C’est davantage un moment calme que l’on prend pour soi, ou qu’on partage entre amis, qui permet de se retrouver autour de l’infusion et de la dégustation du thé ensuite, tout en respectant le produit. De nombreux salons de thé au Japon vous serviront le thé de cette manière. En France, j’ai eu l’occasion d’expérimenter un senchado à la boutique Jugetsudo à Paris : les thés sont exceptionnels et le cadre magnifique. C’est un très bon moment, bien qu’assez onéreux (une vingtaine d’euros), mais qui vaut largement l’expérience.

formule senchado jugetsudo paris salon de thé

 

Pourquoi j’aime préparer mon thé de cette façon ?

De retour à la maison, il est très facile de reproduire un senchado ! J’aime beaucoup préparer le thé ainsi car le service est d’abord très apaisant. On prend le temps d’installer le matériel, de respecter chaque étape, bref, de couper avec la frénésie du quotidien. Lorsque que je le fais avec des amis, c’est aussi un moment de partage car chacun profite de ce mini-cérémonial pour regarder la préparation du thé, alors qu’en temps normal, personne n’y prête vraiment attention. Et pour finir, je vous avoue que les théières traditionnelles en terre cuite, les kyusu, sont particulièrement belles. C’est aussi un petit plaisir de les sortir du placard pour les utiliser 😊.kyusu tokoname bleue

 

Quel thé infuser selon cette méthode ?

Comme son nom l’indique, le senchado a été développé à l’origine pour l’infusion du thé vert sencha. Mais il est tout à fait possible de suivre cette technique pour préparer d’autres thés japonais comme le gyokuro (thé vert ombragé), le hojicha (thé vert torréfié) ou encore le genmaicha (thé vert avec riz grillé et soufflé). Il n’y a pas de limites, suivez simplement vos goûts et votre envie du moment !

Pour les thés premium de qualité, il est courant de réaliser 3 infusions successives. Je me fournis principalement au salon de thé “le Paisho”, une boutique dijonnaise tenue par Amaury, un vrai passionné et expert en la matière, qui importe des thés de grande qualité. Si vous n’êtes pas du coin, il est possible de commander en ligne également.

cuillère de thé gyokuro

 

S’équiper pour le senchado

L’instrument indispensable pour le senchado, c’est la théière de type kyusu. Incroyablement légère, c’est un bel objet très agréable à utiliser et à regarder. Elles sont très souvent en terre cuite, brutes, mais certaines sont décorées comme celle-ci qui arbore un beau bleu très inhabituel. Ces théières permettent d’infuser le thé directement dans leur cuve afin que les feuilles puissent s’ouvrir pleinement et se déployer, contrairement à une boule à thé, ou même un sachet en papier qui compriment bien trop les feuilles. Un petit filtre en terre cuite est intégré au niveau du bec pour retenir les feuilles au moment du service.

La théière va se culotter au fil du temps et des infusions. Il est donc important de dédier une kyusu à un type de thé particulier pour ne pas mélanger les arômes entre les infusions. Je vous recommande donc de réserver au minimum une théière pour les thés verts (sencha et gyokuro), et une autre pour les thés torréfiés et grillés (hojicha et genmaicha). Pour le nettoyage, rien de plus simple : on lave à l’eau claire et on laisse sécher.

Les autres ustensiles sont optionnels mais ils participent à l’ambiance, c’est donc mieux de les avoir à portée de main. Tout d’abord, le bateau à thé en bambou qui va servir de support pour poser la kyusu et les tasses, mais aussi de réservoir pour le surplus d’eau (je vous explique après). On peut toujours verser l’eau en trop dans un bol à côté, mais c’est beaucoup moins classe qu’un bateau à thé 😎.

Pour obtenir une eau à la température idéale, il est indispensable de s’équiper d’une bouilloire électrique avec température variable. En attendant d’en acheter une, je fais bêtement chauffer mon eau dans une casserole, et je contrôle la température avec une sonde de cuisine (qui d’habitude finit plutôt dans le gigot au four). La bouilloire est quand même plus pratique pour maintenir l’eau à température constante : objectif d’achat aux prochaines soldes !

Côté purement déco, j’aime bien aussi stocker mon thé dans des boîtes métalliques recouvertes de papier washi.

set kyusu et tasse pour senchado

 

Réaliser une infusion facilement selon le senchado

Comme j’ai déjà pu le dire un peu plus haut, les étapes pour réaliser une infusion selon le senchado sont bien plus simples et moins codifiées qu’une cérémonie du thé.

  1. Préparer l’eau chaude à la température adaptée au thé. Chaque thé dispose de sa température idéale et d’une durée d’infusion adaptée. Je vous recommande donc de bien suivre les indications mentionnées sur l’étiquette du sachet, ou les conseils de votre vendeur préféré.
  2. Réchauffer la théière et les tasses. Cette étape est importante car si on débute l’infusion dans des contenants froids, la température de l’eau va chuter brutalement et sera trop fraîche pour l’infusion. Il suffit donc de remplir entièrement la théière et d’attendre quelques secondes, puis de verser l’eau chaude dans les tasses. On attend encore quelques secondes et on vide les tasses dans le bateau à thé.
  3. Mettre le thé dans la théière, en comptant 2 à 3 grammes par personne, ce qui correspond à une cuillère à café pour 120 ml d’eau.
  4. Laisser infuser, en respectant la durée indiquée.
  5. Verser le thé dans chaque tasse en alternant de l’une à l’autre. Le fond de la théière ayant une liqueur plus infusée, cela permet de répartir les saveurs de façon homogène entre les tasses.

Les étapes peuvent ensuite être répétées en allongeant le temps d’infusion à chaque fois d’environ + 30 sec à + 1 min maximum, jusqu’à réaliser 3 infusions successives. La teinte de la liqueur va s’accentuer petit à petit.

 

Maintenant, à vous de jouer ! Equipez-vous, infusez, profitez ! Et pour retrouver facilement cet article, vous pouvez l’épingler sur Pinterest.

 

4 commentaires sur “Senchado : comment (bien) infuser le thé vert japonais ?

  1. J’ai acheté une jolie théière Kyusu, suis allée jusqu’à Dijon découvrir Paï Sho, ai dégusté et choisi 2 sortes de thé grâce aux conseils de pro d’Amaury… et je me lance !
    Tout à découvrir – quelle belle perspective.
    Merci Olivier.
    Chris

Laisser un commentaire