Eté 2021 – ma sélection de livres sur le Japon

C’est devenu maintenant un petit rituel que j’aime beaucoup : vous partager régulièrement mes dernières lectures en lien avec Roxane du blog rokusan.fr. Pour rappeler le principe, je présente 5 ouvrages dans cet article, et Roxane vous en propose 5 autres différents sur son blog. De quoi vous donner quelques idées de nouveaux livres à glisser dans votre sac de voyage, de plage ou de pique-nique pour avoir un bout de Japon à portée de main. Tout en gardant en tête ce petit espoir que les frontières réouvrent prochainement 😊.

 

Rapide aparté avant de commencer

Si vous ne connaissez pas encore l’amie Roxane, il faut rattraper ce retard ! Son blog foisonne de récits de voyages inspirants. Les confinements successifs nous ont permis de davantage faire connaissance via nos réseaux sociaux, ce qui nous a donné l’idée de vous présenter nos bibliothèques respectives à travers déjà 2 séries de d’articles :

Et comme Roxane a beaucoup de choses à partager, elle a été naturellement désignée comme première invitée de notre podcast Tabibito, voyageurs du Japon 🎧 où nous l’interviewons autour de son expérience passionnante de voyage en van au Japon durant 3 mois. Si ça vous intéresse, l’épisode est disponible ci-dessous et sur toutes les plateformes d’écoute (Apple podcast, Deezer…).

Fin des présentations, on passe maintenant à la sélection lecture !

 

Contes des sages du Japon – Pascal FAULIOT – éditions du Seuil

Un bel objet pour l’œil et l’esprit

livre les contes des sages du japon

On ne va pas se mentir, j’ai d’abord craqué sur la beauté de la couverture avant de me pencher sur le contenu ! Ce livre est un recueil de 33 contes dont certains sont très courts mais percutants. On y suit des histoires de moines zen, de samouraïs, de peintres, de poètes, de maîtres de thé. Chaque récit est l’occasion de délivrer une courte réflexion sur l’existence, une leçon de vie. Je trouve sur ce point qu’il y a beaucoup de similitudes avec les Fables de La Fontaine (à la différence ici que les personnages ne sont pas des animaux). Plutôt que de le dévorer en un bloc, j’ai préféré le lire en plusieurs fois pour mieux réfléchir aux préceptes de chaque histoire. C’est aussi un bon moyen de mieux comprendre les traditions japonaises et les valeurs morales qui sont parfois différentes entre la France et le Japon.

 

L’homme qui tua Nobunaga – K. AKECHI et Y. TODO – éditions Delcourt

Plongée dans les prémices de l’unification du Japon

manga l'homme qui a tué nobunaga

Oda Nobunaga a décidément le vent en poupe en ce moment ! La sortie récente de ce manga fait écho à la série documentaire que vient de lancer Netflix et qui s’intitule “Le temps des samouraïs”. Tous deux décrivent les faits d’armes de ce seigneur qui posera les bases de l’unification du Japon. L’histoire du manga se concentre autour du personnage de Mitsuhide Akechi, lieutenant de Nobunaga, dont l’Histoire officielle retiendra sa traîtrise et l’assassinat de son maître. L’auteur est en réalité un descendant de Mitsuhide Akechi qui a entamé un long travail de recherches historiques pour dresser un autre regard sur les faits qui se sont déroulés à cette époque, réécrits dans un sens avantageux pour les vainqueurs finaux. La lecture est donc passionnante car elle s’appuie sur des références ultra pointues et sérieuses. Même si c’est parfois dense (notamment avec le nombre d’intervenants, d’intrigues et de coups bas), le scénario reste dynamique et la lecture n’est jamais barbante. Ce docu-fiction bien rythmé est également soutenu par un dessin d’une grande finesse. C’est donc une série annoncée en 6 volumes à mettre entre toutes les mains des passionnés de samouraïs. Et si vous en avez la possibilité, je vous recommande de lire le manga et de regarder la série Netflix en parallèle.

 

Le mari de mon frère – Gengoro TAGAME – éditions Akata

Un récit touchant et puissant sur l’apprentissage de la tolérance

manga le mari de mon frère

Mike est Canadien, il est marié à Ryoji. Mike ne connaît ni le Japon, ni sa belle-famille. C’est malheureusement à l’occasion du décès de Ryoji qu’il entreprend le voyage, pour faire son deuil mais aussi rencontrer Yaichi, le frère jumeau de son mari qu’il n’a jamais vu. Les deux frères se sont en effet perdus de vue après que Ryoji ait révélé son homosexualité. La première rencontre est donc assez froide mais le contexte douloureux va aider à recoller les morceaux entre les membres de cette famille. Entre ce duo mal à l’aise, la fille de Yaichi va jouer un rôle crucial grâce à son innocence d’enfant. Par ses questions “bêtes”, ses évidences, elle va permettre à son père de faire un pas vers Mike, de déconstruire ses clichés sur le monde gay et les relations amoureuses en général. Kana est encore jeune, et elle ne voit pas pourquoi la situation pose problème : les gens qui s’aiment se marient, c’est normal ! Elle vient de faire connaissance avec son oncle, en plus il est canadien et il a donc plein de choses à lui apprendre, c’est super !

Ce manga terminé en 4 tomes est absolument génial car il ne se réduit pas à une histoire militante pro-gay. Même si le sujet principal concerne l’homosexualité, la force de l’écriture fait qu’il prend une dimension bien plus universelle. En abordant les questions de tolérance et les processus d’acceptation, il peut également résonner face à d’autres formes de “différences” (physique, liée à un handicap…). Un manga touchant et intelligent à mettre d’urgence entre toutes les mains !

 

Tokyo : petit atlas hédoniste – J. FLEURY et P. JAVELLE – éditions du Chêne

Un bel équilibre entre beau livre et guide touristique

livre guide tokyo atlas hedoniste

Parce qu’on a quelques espoirs de repartir au Japon en 2022, il faut commencer à s’outiller pour préparer les futurs voyages ! Cet atlas est chapitré de manière simple en fonction des quartiers de Tokyo. C’est d’abord un guide touristique classique qui donne des idées d’itinéraires, de bonnes adresses, et nous révèle des sentiers de visites, parfois situés dans des secteurs habituellement très peu mis en avant (et ça, j’aime beaucoup !). L’autre point fort de l’ouvrage est la qualité des photos et la mise en page “magazine” très agréable. La majorité du contenu est avant tout photographique, il ne faut pas s’attendre à y trouver autant d’informations que dans un guide du Routard par exemple. Sur ce point, je pense qu’il y aurait matière à amélioration car j’ai trouvé la qualité du texte parfois en retrait avec des répétitions peu utiles entre les introductions descriptives des quartiers et les pages qui suivaient. Un petit bémol qui ne m’empêche cependant pas de vous le conseiller pour préparer un voyage à Tokyo.

 

Le gourmet solitaire – M. KUSUMI et J. TANIGUCHI – éditions Casterman

Une référence à avoir dans ses rayons !

roman graphique le gourmet solitaire

J’ai aimé La cantine de minuit, j’ai adoré Le gourmet solitaire ! Œuvre phare de Taniguchi, je n’avais pourtant pas encore sauté le pas. Le livre est un recueil de plusieurs histoires centrées autour des pauses déjeuner d’un commercial à Tokyo. Présenté ainsi, ça ne fait pas trop rêver et pourtant, c’est un ébahissement à chaque page ! D’abord, le dessin, ultra précis et fidèle, nous plonge instantanément dans le Tokyo du quotidien. En ouvrant ce livre, je revis mes voyages grâce au souci du détail extrêmement poussé ! Ensuite, les récits sont des tranches de vie dans lesquelles on peut s’identifier. Le personnage principal est un amateur gastronomique, il a donc l’occasion de tester de nouveaux plats à chaque étape. Je me retrouve parfois dans ses réflexions sur le choix de sa commande ou d’un restaurant. Lu et relu déjà à plusieurs reprises, ce roman graphique prend encore davantage de vigueur pour tous les voyageurs qui sont déjà allés au Japon, et qui restent nostalgiques de leurs balades tokyoïtes.

 

Ma sélection s’arrête ici ! Si vous avez des titres à me faire découvrir, n’hésitez pas à me donner les références dans les commentaires à la fin de cet article. Maintenant, il est temps de découvrir les 5 livres choisis par Roxane pour cet été.

 

Bonne lecture !

 

5 commentaires sur “Eté 2021 – ma sélection de livres sur le Japon

      1. Otōto no Otto
        Et Mike Flanagan c’est Baruto bulgare qui avait atteint le rang d’Oseki
        C’est assez drôle dans la série car il parle mieux japonais qu’anglais !
        Je ne peux comparer au livre que je n’ai pas lu mais la série est touchante

  1. Je suis fan de ta sélection !
    D’abord par les Contes des sages du Japon qui ne va vraiment pas tarder à rejoindre ma bibliothèque, il a l’air magnifique et je ne l’avais jamais vu ! Le Petit Atlas est l’un de mes coups de cœur de l’hiver dernier, et les 3 mangas que tu présentes me font de l’œil depuis bien longtemps 😉 Je pense commencer par craquer pour L’homme qui tua Nobunaga, car je ne savais pas du tout qu’il était autant documenté et du coup ça m’attire tout particulièrement.

    Merci pour ce beau partage, et cette super présentation de mon blog aussi ! À bientôt pour notre prochaine sélection 😀

Laisser un commentaire