aquarium poisson art aquarium japon

Instant poétique à l’expo Art aquarium

Et si de simples aquariums, des poissons rouges et des carpes koïs pouvaient devenir de véritables œuvres d’art ? Cette idée folle ne pouvait voir le jour qu’au Japon ! Plongée dans le monde poétique de HIDETOMO Kimura, un directeur artistique décidément pas comme les autres.

 

Art aquarium : de l’exposition au musée permanent

Avant de vous présenter le concept, je voulais vous préciser que cet article a été écrit à partir de ma visite en 2017 de l’exposition installée au château Nijo à Kyoto. A cette époque, Art aquarium n’était encore qu’une série d’expositions temporaires, hébergées en rotation dans plusieurs villes du Japon et en Asie. Mais après quelques années d’existence, elles ont vite totalisé près de 10 millions de visiteurs ! En 2020, fort de ce succès, Art aquarium s’est établi enfin de façon permanente dans son propre musée à Tokyo, sans oublier pour autant les expos temporaires qui continuent leurs tournées en province. Même si elle commence un peu à dater, ma visite reste donc toujours actuelle et vous offrira un excellent aperçu de ce monde aquatique complètement inattendu.

aquarium octogone lumineux rose

L’histoire suivie par Art aquarium est en tous points similaire à celle de teamLab Borderless, une autre série d’expos numériques que j’avais pu d’abord découvrir à la Villette à Paris, qui s’est finalement établie dans un musée permanent à Tokyo après un succès planétaire phénoménal. Que ce soit teamLab ou Art aquarium, il s’agit pour moi de deux références qui préfigurent les musées du XXIème siècle. Je ne peux donc que vous recommander de faire un passage à l’un ou l’autre de ces musées (ou les deux !) lors de votre prochain voyage à Tokyo.

Exposition Teamlab Paris au parc de la Villette

 

Des véritables tableaux vivants

Art aquarium est une exposition unique au monde qui nous offre un instant d’émerveillement autour d’aquariums impressionnants. Le thème de l’édition 2017 portait sur l’anniversaire de la restitution du pouvoir à l’empereur en 1867, épisode qui mit fin à la période Edo dirigée par le shogun, et qui s’est déroulé dans l’enceinte même du château Nijo. L’exposition avait donc pour but de suggérer cet instant de transition entre les arts traditionnels japonais (symbolisés par les carpes koïs) et l’innovation envahissant le pays (par les jeux de lumière et les formes futuristes des aquariums).

L’expo se dévoile après la tombée du jour seulement. Après avoir acheté notre billet près des portes imposantes du château, nous pénétrons dans le premier espace installé dans le jardin. Les aquariums y étaient joliment disposés comme des lanternes. Une musique douce qui faisait penser aux profondeurs des abysses nous a tout de suite plongés dans l’ambiance. Elle évoluera selon les salles mais ne nous quittera jamais, ce qui participe à l’immersion dans cet univers coloré.

aquarium lanterne poisson rouge billes de verre lumière rose

En poursuivant la visite nous tombons sur l’attraction centrale, un immense aquarium à débordement. Le spectacle est tellement beau qu’on ne peut s’empêcher de lâcher un “waouh” (“sugoi !” pour les visiteurs japonais qui nous accompagnaient). Je suis resté un bon moment à observer les variations de lumière et les mouvements gracieux des poissons qui faisaient vivre cette fresque. Les petites cascades rappelaient les bruits des filets d’eau de certains jardins traditionnels. C’est assez fou de se dire qu’un cube de verre rempli d’eau et de poissons peut nous toucher à ce point.

aquarium à débordement futuriste design asiatique

J’ai beaucoup aimé ces contrastes entre la symétrie des aquariums et ce désordre de formes et de couleurs créé par les bancs de poissons. Pour accentuer les effets visuels, certaines parois de verre étaient déformantes ce qui permettait de donner naissance à de véritables kaléidoscopes.

 

Petite pause dans cet univers psychédélique

La zone suivante nous a ramené un peu à la réalité. Contrairement aux aquariums précédents, les poissons sont exposés ici avec moins de fioritures : une lumière blanche classique surplombe une petite vasque, au fond de laquelle nagent quelques poissons regroupés par espèce. Pas de tableau spectaculaire à observer ici mais simplement la beauté des écailles, des nageoires, ou le look amusant de ces petits spécimens noirs aux yeux globuleux. L’installation restait impressionnante malgré sa simplicité. L’eau était très claire, comme immobile malgré les mouvements des poissons : on avait l’impression qu’ils lévitaient en l’air, l’eau semblait quasi inexistante !

poisson noir joue globuleuse black chobi

Pour ne pas vous gâcher le plaisir de la visite, je fais le choix de ne pas vous montrer toutes les installations dans la suite de l’article pour que vous puissiez garder un peu de surprise. Je rajouterai simplement cette photo du dernier panneau absolument sublime, qui simulait des paravents. Les poissons se déplaçaient dans des colonnes d’eau très minces, accompagnés en arrière-plan par des projections d’animations numériques d’estampes ou de calligraphies. Absolument superbe.

paravent art aquarium exposition nijo kyoto

Le bilan de la visite est donc plus que positif. Art aquarium nous propulse dans un univers futuriste digne d’un film de science fiction, et ravira petits et grands. Il ne faut pas s’attendre à voir une variété importante d’espèces ou même apprendre des choses sur le monde aquatique comme dans un zoo, car ce n’est pas le but. La démarche est purement artistique. Je suis maintenant curieux de voir ce que peut donner le musée permanent de Tokyo qui est trois fois plus grand que l’expo de 2017. Il contient environ 30 000 poissons et les scènes sont renouvelées 4 fois dans l’année, pour suivre chaque saison.

aquarium modele boule de verre sphérique

 

Art aquarium n’est pas forcément une expo qu’on envisage en allant à Tokyo. Pourtant, ce serait dommage de passer à côté de cet effet de surprise qui montre toute l’audace et l’innovation déployées par une nouvelle vague de créateurs japonais.

 

N’oubliez pas de partager cet article sur votre compte Pinterest pour en faire profiter vos amis !

 

5 commentaires sur “Instant poétique à l’expo Art aquarium

  1. Cynique? Se déplacer peut être, mais je doute aussi qu’ils soient nourris, cela salirait l’eau, et…bref.

    Pardon si le sujet est un peu décalé, mais je suis toujours consternée par le “peu de considération” des poissons, crevettes etc… au Japon, pour les êtres vivants qu’ils sont…

    Sinon, j’ai vu aussi cette merveilleuse et captivante expo qu’Olivier illustre ici très bien.

Laisser un commentaire