Le dispositif "fil d'ariane" du ministère des affaires étrangères permet de garder le lien avec l'ambassade de France et cas de conflits et de risques supposés sur les ressortissants et expatriés français lors d'un voyage.

Dispositif « Fil d’Ariane » : partez serein !

Depuis quelques semaines, je vois passer sur les réseaux sociaux des messages de personnes inquiètes par la situation géopolitique entre le Japon et la Corée du Nord. Vraie menace ou guerre diplomatique ? L’objet de cet article n’est pas de répondre à la question, mais plutôt de vous apporter mon point de vue vis-à-vis de mon prochain voyage en novembre, et de vous présenter les mesures à prendre avant le départ pour rester serein et prévoyant.

 

Prudence : oui. Psychose : NON !

Les dernières informations sur la Corée du Nord, les inquiétudes de mes parents ou les blagues innocentes d’amis font (un peu) réfléchir sur le voyage à venir. Faut-il craindre d’aller au Japon prochainement et faut-il annuler son voyage ? Il faut dire que dans l’esprit de certains de mes proches qui connaissent peu le Japon, le pays est « à risques ». Il n’a en effet pas été épargné par la presse et les JT en étant associé à de multiples catastrophes ces dernières années : tsunami, séisme, incident nucléaire et plus dernièrement typhon… Pas facile pour eux de comprendre mon enthousiasme 🎉 sans évoquer avec moi l’un de ces « risques ». Même si on n’en parle pas forcément sérieusement, le sujet arrive toujours à un moment donné sur la table 😅. De la même façon que certains Japonais sont réticents à venir en Europe à cause des attentats, je peux comprendre leurs craintes. Mais je vous le dis tout de suite, la question de l’annulation du voyage n’est pas à l’ordre du jour et je ne compte pas me démoraliser sans raisons objectives !

D’abord, pour éviter toute psychose inutile, le premier réflexe pour obtenir des renseignements fiables et sérieux sur le niveau de risque consiste à consulter le site du ministère des affaires étrangères (et non pas google actualités ou facebook). Ma position est simple : si aucun avertissement officiel n’est publié, il n’y a pas de soucis à se faire, ce qui est le cas à ce jour. Cela signifie que les tensions entre les pays n’ont d’impacts qu’au niveau diplomatique, sans incidences pour les voyageurs. CQFD.

 

On part !

Partir oui, mais tout en restant prévoyant pour rassurer les plus anxieux, c’est mieux ! Pour cela, je vous présente le dispositif « fil d’Ariane » que le ministère des affaires étrangères a mis en place.

Le dispositif "fil d'ariane" du ministère des affaires étrangères permet de garder le lien avec l'ambassade de France et cas de conflits et de risques supposés sur les ressortissants et expatriés français lors d'un voyage.

Le principe est simple : avant le départ, on retrace gratuitement nos déplacements sur le site pour pouvoir être localisés rapidement en cas de besoin. L’ambassade gagnera donc un temps considérable pour vous localiser, et pourra en retour donner des informations précises à la « personne à contacter » que vous aurez choisi à l’inscription. Autre avantage : vous recevrez en cas de besoin des notifications et recommandations par mail des services de l’ambassade de France. Le site ne paye pas de mine mais il a le mérite d’être simple d’utilisation, je ne lui en demande pas plus.

Il faut au préalable créer un compte qui comporte des informations très classiques (nom, âge, adresse, numéro de téléphone, adresse mail…).

Une fois le compte créé, on peut enregistrer un voyage et créer une fiche sur la personne à prévenir en cas d’urgence.

 

Guide d’enregistrement pour le fil d’Ariane

Il est possible d’ajouter jusqu’à 3 destinations qui peuvent être 3 pays différents ou 3 grandes étapes dans un voyage. Après avoir sélectionné « Japon 🇯🇵 » (sans blagues !), on accède à une liste des principales villes. Je choisis donc à ce niveau les lieux dans lesquels je passerai le plus de temps. L’objectif n’est pas de décrire précisément tous les déplacements envisagés, mais plutôt de donner une idée à l’ambassade de la région dans laquelle vous séjournerez, ainsi que de la période concernée.

 

On indique ensuite les moyens de transports utilisés sur place, un numéro de téléphone local (optionnel), et on passe à l’étape suivante pour saisir la prochaine destination qui correspondra donc à la deuxième grande étape du séjour.

 

Après avoir décrit le circuit, le dernier écran propose de lister les personnes accompagnatrices sur le séjour, ce qui évite au passage de leur créer un compte et de ressaisir en double ces mêmes informations. Un dernier écran affiche un résumé du séjour avant de valider :

Au total, cela m’aura pris à peine 10 minutes ⏱. C’est finalement bien peu de temps dans les préparatifs du voyage, et cela permet à mes parents de se sentir plus rassurés et de me savoir « pris en charge ». Même si ce service est surtout utile pour les voyages dans des zones déjà signalées à risques et faisant l’objet de mises en garde particulières, il n’est pas sans intérêt pour un voyage au Japon.

 

En résumé, je pense qu’il ne faut pas s’angoisser inutilement et que le « fil d’Ariane » est une bonne solution pour obtenir sur place des informations fiables et sérieuses  tout en rassurant vos proches les plus anxieux. Et vous, connaissiez-vous ce service ?

 

Liens utiles :

4 commentaires sur “Dispositif « Fil d’Ariane » : partez serein !

Laisser un commentaire