reflet du chateau de mastumoto dans les douves au soleil couchant

Matsumoto, le plus beau château japonais

Aujourd’hui, je vous présente le château de Matsumoto qui est sans aucun doute mon château japonais préféré, un vrai paradis pour les photographes 📸 ! Vous me suivez ?

 

Un joyau architectural

Située à 3h de train JR de Shinjuku, la petite ville de Matsumoto respire le calme et la tranquillité avec ses quelques 250 000 habitants. En sortant de la gare, on voit tout de suite la différence avec la grande Tokyo : les immeubles ne dépassent pas les 5 étages, les rues sont calmes (presque trop !), et surtout, on aperçoit assez rapidement les Alpes japonaises en arrière-plan. La nature est toute proche.

Il faut compter une petite vingtaine de minutes à pied depuis la gare pour rejoindre le château. Il n’y a pas grand chose à voir sur le trajet, hormis aux abords de la rivière Metoba-gawa et de la ruelle Nawate qui m’ont semblé plus intéressantes. Nous n’avons pas trop traîné en chemin car je n’avais prévu qu’une demie-journée dans la ville et le soleil allait bientôt décliner en cette fin d’après-midi. Il s’agissait d’en profiter pour les photos.

L’esplanade entourant le site est très large. Contrairement à d’autres châteaux féodaux, il n’y a pas plusieurs séries d’imposantes murailles autour des douves, ce qui permet de voir de très loin cette petite merveille. Dès que j’ai aperçu le premier bout de toiture, le drame a commencé : à chaque pas, un nouvel angle de vue, et une envie irrépressible de profiter du panorama avant de l’immortaliser dans une nouvelle photo. Quand je suis dans cet état, je suis insupportable car j’avance comme une tortue (ce n’est pas ma Moitié qui dira le contraire !).

J’aurais pu me promener sur les pourtours durant de longues heures tellement la balade était agréable, mais il était l’heure de rentrer dans le donjon avant qu’il ne ferme (tarif de 610 yens par personne). Je tenais absolument à faire la visite car le château de Matsumoto a pour particularité d’être encore d’origine : il n’a pas subi de reconstruction depuis l’ère Edo !

 

Conseil photo
Un acteur habillé en samouraï propose de faire la pause pour une photo souvenir à grand renfort de cris guerriers. Laissez-vous prendre au jeu sans crainte, le tarif est compris dans le billet, on ne vous demandera pas de payer un complément !

moi avec un acteur en samouraï, la classe !

 

La visite intérieure est un peu décevante car les pièces sont complètement vides. On peut néanmoins se rendre compte de l’architecture impressionnante en bois, profiter de la vue au sommet sur la ville et les Alpes japonaises, et sentir les parquets anciens craquer sous nos pas. C’est bien plus agréable que le château d’Osaka entièrement reconstruit en béton. De là-haut, je me suis dit que les conditions de vie à l’intérieur devaient être vraiment terribles en plein hiver…

vue depuis le donjon du chateau de matsumoto

En redescendant, nous avons pris le temps de profiter du parc et de ses belles couleurs d’automne. Le donjon commençait maintenant à arborer les teintes chaudes du crépuscule, c’était magnifique ! J’ai vraiment voulu prendre le temps en restant presque 3 heures sur place. Mais si vous êtes pressés, vous ne pouvez y consacrer qu’une heure, cela sera suffisant.

détail de la toiture du château de Matsumoto

cygne sur un lac

 

Ne manquez pas le château de nuit !

Quand on prend le temps d’observer le château sous toutes les coutures, on a surtout la chance de voir sa transformation au fil de la journée, et notamment ses éclairages de nuit absolument superbes 😍. Les reflets dans les douves sont encore plus nets, la symétrie parfaite. C’est presque un autre château : trompe-l’œil, illusion d’optique, autre espace-temps ? Le résultat étonnant me fait penser à certaines scènes du film Inception !

Evidemment, j’ai pris un temps infini pour prendre une nouvelle série de photos 😇. La lune est même venue me saluer pour clôturer cette belle découverte de Matsumoto qu’on n’est pas prêts d’oublier.

chateau de matsumoto de nuit avec la lune

 

Conseil photo
Un trépied est indispensable pour des photos de nuit réussies. Si vous n’en avez pas, servez-vous du mobilier urbain pour poser votre appareil photo et limiter les tremblements. Ici, il y a de petits piquets de clôture et des bancs publics qui dépannent bien !

 

Qu’y a-t-il à voir autour du château de Matsumoto ?

Comme je vous l’ai dit plus haut, nous n’avons fait qu’un passage éclair d’une demie-journée dans la ville pour découvrir avant tout le château. La ville n’a pas l’air très intéressante de prime abord mais j’ai trouvé quelques pistes pour envisager un séjour prolongé sur le blog Japan’da ! Carnet de voyages.

Claire-Marie a étudié pendant plusieurs mois dans la ville, son site est donc LA référence sur les articles en français dans le secteur de Matsumoto 😉. Parmi ce qu’il reste à voir, je suis tenté par :

  1. Le musée d’art municipal qui accueille des œuvres de Yayoi  Kusama, une célèbre artiste contemporaine originaire de la région, connue pour sa citrouille jaune à pois noirs sur l’île de Naoshima.
  2. Gravir le mont Koboyama au printemps et profiter des cerisiers en fleurs à Alps park.
  3. Prendre le temps de se promener dans la rue traditionnelle de Nawate dori.
  4. Revenir en avril ou octobre pour le festival de démonstration de tirs d’arquebuses devant le château. Plusieurs dizaines de passionnés ont créé une association pour entretenir ces armes d’époque et organiser des journées de présentation en tenues de samouraïs (je vous mets le lien de l’association en fin d’article).

Je pense que je reviendrai donc sans hésiter à Matsumoto, ne serait-ce que pour profiter à nouveau des onsens incroyables de Hirayu onsen, qui sont à ce jour mes sources chaudes préférées.

Relire mon article : Sources chaudes en altitude à Hirayu onsen !

hirayu onsen okuhida takayama alpes japonaises

 

 

Cet article est maintenant terminé, j’espère qu’il vous aura donné l’envie de venir à Matsumoto ! Une chose est sûre : vous reviendrez avec de superbes photos !

 

Pour en savoir plus :

Site de l’office de tourisme (français) : https://visitmatsumoto.com/fr/spot/matsumotocastle/

Page consacrée au festival des armes anciennes (français) : https://visitmatsumoto.com/fr/history/les-armes-anciennes-au-chateau-de-matsumoto/

Site de l’association Matsumoto Gun Corps (anglais) : https://www.gunsamurai.com/

 

Vous avez aimé cet article ? Epinglez-le sur Pinterest pour le retrouver facilement !

 

4 commentaires sur “Matsumoto, le plus beau château japonais

  1. Merci pour ce super article, tes photos sont vraiment magnifiques… c’est fou comme l’automne sublime complètement le château.
    J’adore les trois photos du château prises à différents moments de la journée… ça donne vraiment l’impression qu’il y a toujours une vue différente du château à découvrir… c’est ce que j’ai adoré dans ce château d’ailleurs 🙂
    Merci beaucoup pour le petit mot sur mon blog, ça me fait super plaisir 🙂 et je suis aussi super contente de voir que tu as envie de revenir pour visiter un peu plus la ville, je pense que pendant les Sakura il y a vraiment moyen d’en prendre plein les yeux !
    Aussi juste une petite précision, la rivière de Matsumoto qui passe notamment le long de la Nawate-dôri… s’appelle en fait Metoba-gawa, je sais pas pourquoi sur google map il y a écrit « Ta river »…

    1. La série des trois photos synthétise vraiment ce que j’ai ressenti devant ce château : un paysage grandiose, qui change comme un film au fil de la journée, et des couleurs chaudes d’automne juste splendides ! Ta série d’articles sur la ville de Matsumoto m’a vraiment donné envie d’y passer plus de temps. Ce ne sera pas encore pour mon prochain voyage mais je le garde dans un petit coin de ma tête… Merci pour ta remarque sur le nom de la rivière, je corrige de suite dans l’article 😉 !

  2. Très bel article, qui me donne envie de m’attarder dans les Alpes japonaises. À vrai dire, Matsumoto figure déjà dans ma wishlist pour le voyage de novembre. Marre des châteaux en béton 😉
    Les photos de nuit sont très étonnantes, il faut que je note d’emmener mon trépied ! Tu me fais trop rire quand tu parles de ton côté « insupportable » en voyage, ça me rappelle moi et mes tampons touristiques à Tottori, JE NE PEUX PAS M’EN EMPÊCHER !!!! XD
    Bref, comme toujours un super article, bravo et petite pensée pour toutes les moitiés victimes des joyeux blogueurs fous 😉

    1. Hahaha, je sais bien que tu te retrouverais dans le passage concernant les accrocs à la photo 😂. Tu as raison de programmer les Alpes japonaises, les couleurs sont splendides avec les teintes chaudes des soleils d’automne, et je n’ai pas eu de gros soucis sur le mois passé sur place niveau météo (quelques averses mais rien de méchant). En somme une saison toute aussi agréable qu’au printemps !

Laisser un commentaire