hokokuji temple bambou kamakura

Hokokuji, le temple aux bambous de Kamakura

Après une petite pause ce printemps, le blog reprend du service en consacrant une série d’articles à la jolie ville de Kamakura. On commence par un arrêt au temple Hokokuji, un peu à l’écart des grands circuits mais qui mérite à lui seul le déplacement pour sa splendide bambouseraie. Un véritable retour dans le temps, plongé dans la pénombre de la forêt.

 

Pourquoi venir au temple Hokokuji ?

Vous êtes fatigués de bouger sans cesse depuis votre arrivée à Tokyo et vous voulez vous mettre au vert, prendre le temps de vous poser et toucher le “zen” japonais ? Dans ce cas, un passage au temple Hokokuji est un détour obligé ! Situé dans la ville balnéaire de Kamakura à une heure au Sud de Tokyo, il est installé en périphérie de la ville, isolé de la circulation et en plein cœur de la forêt. Il faut une grosse demi-heure à pieds depuis la gare pour le rejoindre, ce qui décourage pas mal de touristes (et c’est tant mieux pour nous, car ça fait moins de monde !). La rue étant assez inintéressante, il est préférable de prendre le bus pour optimiser son temps (10 minutes seulement via les lignes 23, 24 ou 36 – Arrêt Jomyoji).

Les photos qui suivent sont un mélange de plusieurs de mes passages dans ce temple, ce qui explique les différences d’ambiance lumineuse ou de saison, ne soyez donc pas surpris. Car oui, j’y suis allé plusieurs fois afin de profiter du cadre merveilleux de l’une des plus belles bambouseraies du pays. Elle n’impose pas autant que celle du sentier de Kyoto dans le quartier de Arashiyama, mais elle est beaucoup plus intimiste. Je ne vous fais pas languir plus longtemps, on passe aux photos !

allée bambou kamakura

lanterne pierre japonaise

 

Conseils photos
Vous voulez une photo sans aucun visiteur qui pointe le bout de son nez ? Plutôt que d’arriver tôt le matin à l’ouverture (ce qui peut s’avérer compliqué vu le temps de trajet depuis Tokyo), le plus simple est de programmer la visite de la bambouseraie en fin de journée. Dans le dernier quart d’heure avant la fermeture, vous aurez le lieu rien que pour vous !

 

Prendre son temps

Cette visite invite à prendre le temps, à se recentrer sur le moment présent. Comme vous avez déjà pu le voir sur les photos précédentes, le lieu est vraiment très apaisant mais pour l’apprécier davantage, je vous conseille d’y prendre un thé matcha dans le pavillon construit au fond du jardin, à flanc de colline, plus surprenant. Habituellement, on s’assoit en tailleur sur les tatamis d’un temple, face à un jardin sec. Ici, on s’installe dans ce bâtiment semi-circulaire tout en bois, comme dans un théâtre romain, assis à l’occidental. Avec son matcha posé sur une tablette face à la forêt, on a l’impression de se retrouver à la terrasse d’un café, mais tout en étant au milieu des bambous. Les visiteurs abaissent naturellement le son de la voix pour que chacun puisse s’immerger dans le décor : son des feuilles qui bruissent au gré du vent, rayons de lumière qui se frayent un passage au travers de la canopée. L’expérience était grandiose, assurément l’un de mes coups de cœur au Japon 💚.

pavillon de thé bambouseraie hokokuji

 

Les attaches au clan Ashikaga

Le sentier se poursuit le long des falaises dans lesquelles sont creusées des cavités. Au loin, on aperçoit des stèles funéraires qui ne resteront qu’à portée de regard car l’accès n’est pas autorisé. Il s’agit des tombeaux de la famille Ashikaga avant que le clan ne prenne le contrôle du shogunat en renversant l’empereur. Cette grande famille est un peu moins connue en Occident, mais elle a pourtant régné en maître de 1336 à 1573 durant toute la période Muromachi. Jusqu’en 1333, les shoguns dirigeaient le pays depuis la capitale installée ici, à Kamakura. Cette année fut marquée par le siège de Kamakura qui se conclut par la victoire de l’empereur Go-Daigo sur le shogunat. Le temple héberge d’ailleurs des stèles en pierre (gorinto), qui  commémorent les victimes de ce siège meurtrier. La victoire de l’empereur ne sera que de courte durée car la famille Ashikaga réinstaurera un gouvernement militaire à partir de 1336, et choisira de déplacer la capitale de Kamakura vers Kyoto.

tombeau clan Ashikaga

bassin bambou hokokuji

Après une petite heure de balade, un dernier jardin sec nous montrera la sortie. A moins que vous ne préfériez prendre le sentier à droite comme moi, pour revenir sur vos pas au point de départ, et déambuler une seconde fois dans la pénombre de la bambouseraie.

Vous l’avez compris, ce temple est pour moi un véritable incontournable que vous ne regretterez pas ! Les prochains articles aborderont les autres lieux intéressants à découvrir à proximité, alors restez connectés 😉 !

 

Pour en savoir plus

Site du salon de thé installé dans le temple : http://kamakura.uniquely.jp/restaurants/4-kyukoan.html

Site officiel du temple Hokokuji : http://www.houkokuji.or.jp/

Site officiel de l’office de tourisme de Kamakura : https://www.city.kamakura.kanagawa.jp/visitkamakura/en/index.html

 

 

 

4 commentaires sur “Hokokuji, le temple aux bambous de Kamakura

  1. bonjour,
    magnifique découverte, que je trouve encore plus beau est paisible qu à Arashiyama.
    lors se mon prochain voyage j ‘irai visité ce bel endroit. Merci a vous pour votre information.
    Sylvana

  2. Pour ce moment de pure beauté ,mon petit chakra du coeur vous le dit dans un grand élan de joie …🙏
    Dés demain matin…comme chaque jour à la fraîche ,faisant mes aller-retour dans la toute petite bambouseraie que je me suis plantée il y a plus de 20 ans…,j’y méditerai comme si j’étais au milieu de celle-ci que ,si généreusement vous avez partagé avec nous tous ..et raviverez ainsi mon si beau pèlerinage vécu entre les temples shingon et les forêts de séquoias dans la presqu’île de Kii,à 74 ans…,il y a six ans .Merci à vous 🙏 😌 😉

Laisser un commentaire