okage yokocho main street

Retour au temps d’Edo au quartier Okage Yokocho

Si la ville d’Ise est plutôt vieillotte et triste, les abords du grand sanctuaire d’Ise-jingu dédié à la déesse du soleil Amaterasu sont quant à eux bien plus vivants. Restaurants, boutiques, artisans, nous accueillent au quartier d’Okage Yokocho dans un style traditionnel des plus réussis.

 

Okage Yokocho : un vrai coup de cœur !

Notre visite à Ise aura été fortement perturbée par le déplacement de l’empereur du Japon Akihito, venu célébrer une partie des cérémonies préparatoires à sa future abdication. Le grand sanctuaire shinto était bouclé par les services de sécurité durant plusieurs heures et il fallait trouver une occupation pour passer le temps. Ce fut chose faite du côté du quartier d’Okage Yokocho, situé aux abords du sanctuaire.

L’attente ne fut pas une souffrance mais au contraire un vrai plaisir ! Ce quartier, qui s’étend sur environ un hectare, est en réalité une reconstitution touristique récente puisqu’elle date de 1993. Loin d’être un parc à thème artificiel, les aménageurs ont fait un très gros effort pour que les bâtiments reprennent à la lettre le style architectural des périodes Edo (1603-1867) et Meiji (1868-1912). Tout semble tellement naturel qu’on a le sentiment de se promener dans un vieux centre historique qui aurait été rénové, sans se douter que les bâtiments sont sortis de terre récemment. C’est donc un très gros coup de cœur qui ne fera que se confirmer au cours de la balade.

okage yokocho map

Oharai machi à okage yokocho, ise

L’illusion est parfaite. L’œil est d’abord attiré par les façades de la rue principale Oharai machi qui dessinent une superbe perspective jusqu’aux portes du sanctuaire d’Ise-jingu. Je me suis amusé à prendre plusieurs séries de photos en variant les angles, cherchant à écarter la foule importante venue saluer l’empereur. Tous les bâtiments sont occupés par une soixantaine de restaurants, cafés, artisans, ou commerces qui proposent quasi exclusivement des produits locaux. C’est une belle ambiance de village qui invite naturellement à flâner et à prendre son temps.

Nos portefeuilles ont encore fait une sacrée cure d’amaigrissement à Okage yokocho, surtout que le retour à Nagoya et la fin du séjour approchait à grand pas… il fallait bien se débarrasser de nos yens 😇 ! Entre les petites figurines en tissus trop craquantes, les pâtisseries, les spécialités gastronomiques locales, tout était tentant et attirant. On a terminé notre shopping de souvenirs pour la famille et les amis, vraiment contents d’avoir trouvé ce quartier car les produits qui y sont vendus sont de bonne qualité, tout en restant abordables.

 

Un fourmillement de détails

En prenant les allées latérales, on découvre de nouvelles surprises comme la rivière sacrée Isuzu dont le cours longe ensuite le sanctuaire d’Ise-jingu, ou encore cette petite place couverte d’une pergola, idéale pour se reposer en prenant une glace. Encore une fois, on s’extasie devant cet ensemble très réussi qui ne néglige pas pour autant les détails. En faisant bien attention, on remarque un peu partout des tuiles avec des animaux qui égayent les toitures.

les trois singes

Pour mieux découvrir le quartier, les commerçants ont aussi eu l’idée de remplacer la traditionnelle chasse aux tampons par une quête de statuettes de chats à photographier. Des figurines de matous sont dispersées dans le quartier, et localisées sur un panneau d’information. Elles représentent des scènes de la vie traditionnelle au temps d’Edo avec une petite touche d’humour. Certaines sont posées dans la rue, d’autres sont carrément installées à l’intérieur des boutiques. L’activité est vraiment sympa, d’autant plus que les commerçants jouent agréablement le jeu en nous laissant les photographier sans difficulté. C’est aussi une bonne idée d’activité pour les jeunes enfants qui ne trouveront pas forcément un intérêt dans la seule visite du sanctuaire attenant.

chat à okage yokocho

 

Accès au quartier Okage Yokocho

Depuis la gare centrale d’Iseshi, vous pouvez prendre les bus n°51 ou 55 et descendre à l’arrêt Jingu kaikan-mae (entrée du quartier Okage yokocho), ou aller jusqu’à l’arrêt Naiku-mae pour descendre directement au sanctuaire.

Exceptionnellement, on a choisi l’option du taxi car les bus étaient vraiment saturés avec cette foule inhabituelle du fait de la venue de l’empereur. Finalement, la course ne nous coûtera que 1400 yens ce qui n’est pas si cher par rapport au coût des transports en commun (nous étions trois), sans compter le gain de temps non négligeable. C’était aussi une expérience en elle-même d’être conduit par un papy proche des 80 ans, installés sur la banquette arrière recouverte de napperons en dentelles !

taxi au japon avec dentelle sur les sièges

 

Okage yokocho est donc une reconstitution touristique de ruelles d’Edo particulièrement bien réussie. C’est une belle invitation au shopping dans une atmosphère traditionnelle, à coupler idéalement avec la découverte du sanctuaire d’Ise-jingu tout proche pour passer une demi journée agréable à Ise.

 

Pour en savoir plus :

Site officiel des transports en bus Mie kotsu (anglais) : https://www.sanco.co.jp/foreign/english/shuttle/ise/geku.html

Site officiel du quartier d’Okage yokocho (anglais) : https://www.okageyokocho.co.jp/en/

 

Retrouvez cet article facilement avec Pinterest !

2 commentaires sur “Retour au temps d’Edo au quartier Okage Yokocho

  1. Très sympa ce petit coin d’Ise ! J’aime particulièrement le fait qu’on y retrouve un peu ce qui fait le charme du Japon : l’architecture traditionnelle…Je le note donc dans mon “To do”, pour les années à venir ! Eh oui ! Il y a tant de choses à faire….

    1. C’est aussi ce qui m’a plu, cette reconstitution très réussie qui nous fait bondir dans le passé ! Ma to do list est également pleine pour les 10 prochaines années, le plus dur, c’est de choisir ce que l’on veut faire dedans à chaque voyage ^^ !

Laisser un commentaire