Un voyage au Japon ne serait pas complet sans séjourner dans un ryokan, cette auberge luxueuse qui perpétue tous les charmes des traditions japonaises. J'ai eu la chance de passer une nuit au ryokan Asanoya, une véritable institution dans le village de Yumura. Le principe de ces établissements est d'offrir une expérience de détente complète autour de la combinaison gagnante suivante : bains dans des onsens, repas traditionnel raffiné kaiseki, service haut de gamme, et cadre d’exception. Japan kudasai.

Ryokan Asanoya : une nuit en auberge traditionnelle haut de gamme

Un voyage au Japon ne serait pas complet sans séjourner dans un ryokan, cette auberge luxueuse qui perpétue tous les charmes des traditions japonaises. J’ai eu la chance de passer une nuit au ryokan Asanoya, une véritable institution dans le village de Yumura. Le principe de ces établissements est d’offrir une expérience de détente complète autour de la combinaison gagnante suivante : bains dans des onsens, repas traditionnel raffiné kaiseki, service haut de gamme, et cadre d’exception. Je vous emmène faire un tour ?

Bienvenue !

Je commence par récupérer mon jeu de clé dans le hall : la déco du rez-de-chaussée donne déjà le ton… un ton prometteur ! Une armée d’employés attentionnés, tous revêtus de kimonos,  s’affaire autour des nouveaux arrivants. J’ai tout de suite ressenti cette sophistication japonaise très appréciable qui n’est ni pompeuse, ni arrogante pour autant, contrairement aux « manières » distantes et froides de certains établissements haut de gamme qui ont tendance à me mettre rapidement mal à l’aise. Ici, je me sens juste ultra privilégié et chouchouté ! Avant de déposer les bagages dans la chambre, on me sert un matcha et un wagashi, une petite pâtisserie sucrée qu’il faut manger avant de boire le thé afin d’en atténuer l’amertume. Les wagashis sont fabriqués à base de pâte de haricot (azuki) et doivent évoquer la nature et le changement des saisons : on reconnaît ici une petite châtaigne jaune qui rappelle la fin de l’automne.

A peine la porte de la chambre ouverte, je ressens tout de suite la bonne odeur de paille de riz des tatamis qui tapissent la pièce principale (ça reste léger, on n’a pas non plus l’impression de dormir au milieu de bottes de foin 😆 !). Après m’être déchaussé dans le vestibule, je me débarrasse rapidement de mes vêtements pour revêtir mon yukata et mon kimono : direction les onsens !

Un voyage au Japon ne serait pas complet sans séjourner dans un ryokan, cette auberge luxueuse qui perpétue tous les charmes des traditions japonaises. J'ai eu la chance de passer une nuit au ryokan Asanoya, une véritable institution dans le village de Yumura. Le principe de ces établissements est d'offrir une expérience de détente complète autour de la combinaison gagnante suivante : bains dans des onsens, repas traditionnel raffiné kaiseki, service haut de gamme, et cadre d’exception. Japan kudasai.

Un voyage au Japon ne serait pas complet sans séjourner dans un ryokan, cette auberge luxueuse qui perpétue tous les charmes des traditions japonaises. J'ai eu la chance de passer une nuit au ryokan Asanoya, une véritable institution dans le village de Yumura. Le principe de ces établissements est d'offrir une expérience de détente complète autour de la combinaison gagnante suivante : bains dans des onsens, repas traditionnel raffiné kaiseki, service haut de gamme, et cadre d’exception. Japan kudasai.

Deux espaces sont mis à disposition, avec une alternance un jour sur deux entre les bains « hommes » et « femmes. De cette manière, il est possible de profiter des deux onsens différents en y allant le jour de l’arrivée, puis en y retournant le lendemain. On accède d’abord à un premier bassin intérieur assez classique à côté de la zone de douches, mais il faut surtout profiter des rotenburos, les grands bassins extérieurs en plein air. Le cadre est vraiment agréable avec l’ancienne roue de moulin, les grosses pierres et les arbres tout autour : c’était vraiment reposant. J’ai réussi à voler quelques photos avec mon téléphone portable caché sous ma serviette lorsque le onsen était peu occupé mais la qualité des images n’est pas terrible la nuit avec les vapeurs. Je suis quand même content d’avoir réussi à prendre quelques photos sans me faire attraper 😇 !

Un voyage au Japon ne serait pas complet sans séjourner dans un ryokan, cette auberge luxueuse qui perpétue tous les charmes des traditions japonaises. J'ai eu la chance de passer une nuit au ryokan Asanoya, une véritable institution dans le village de Yumura. Le principe de ces établissements est d'offrir une expérience de détente complète autour de la combinaison gagnante suivante : bains dans des onsens, repas traditionnel raffiné kaiseki, service haut de gamme, et cadre d’exception. Japan kudasai.

Un voyage au Japon ne serait pas complet sans séjourner dans un ryokan, cette auberge luxueuse qui perpétue tous les charmes des traditions japonaises. J'ai eu la chance de passer une nuit au ryokan Asanoya, une véritable institution dans le village de Yumura. Le principe de ces établissements est d'offrir une expérience de détente complète autour de la combinaison gagnante suivante : bains dans des onsens, repas traditionnel raffiné kaiseki, service haut de gamme, et cadre d’exception. Japan kudasai.

Un voyage au Japon ne serait pas complet sans séjourner dans un ryokan, cette auberge luxueuse qui perpétue tous les charmes des traditions japonaises. J'ai eu la chance de passer une nuit au ryokan Asanoya, une véritable institution dans le village de Yumura. Le principe de ces établissements est d'offrir une expérience de détente complète autour de la combinaison gagnante suivante : bains dans des onsens, repas traditionnel raffiné kaiseki, service haut de gamme, et cadre d’exception. Japan kudasai.

Place au repas kaiseki !

J’arrive alors complètement détendu dans la salle à manger réservée pour notre groupe. Première impression : WAOOOUH ! Tout était splendide : de l’aménagement de la pièce au dressage de la table, en passant par la couleur des plats et le raffinement dans la découpe des aliments. Le principe de la cuisine traditionnelle kaiseki est de proposer des plats très élaborés, préparés à partir d’ingrédients de saison, et locaux pour leur grande majorité. J’osais à peine entamer une portion devant la beauté de chaque assiette ! Je ne vais pas vous donner le menu complet ni même vous montrer toutes les photos mais je peux vous dire que j’ai mangé une quantité incroyable de bols, assiettes, et coupelles en tout genre.

Voici le top 3 des plats les plus atypiques du ryokan Asanoya : d’abord du fugu, ce poisson dont les viscères contiennent une toxine mortelle qui peut conduire à de graves intoxications s’il est mal préparé. Aucun antidote, pour une mort par tétanie et asphyxie en quelques heures 😵. La chair du fugu était liée avec des petits cubes de gelée de sauce soja et autres condiments : c’était très bon… mais pas au point de risquer de perdre la vie !

Un voyage au Japon ne serait pas complet sans séjourner dans un ryokan, cette auberge luxueuse qui perpétue tous les charmes des traditions japonaises. J'ai eu la chance de passer une nuit au ryokan Asanoya, une véritable institution dans le village de Yumura. Le principe de ces établissements est d'offrir une expérience de détente complète autour de la combinaison gagnante suivante : bains dans des onsens, repas traditionnel raffiné kaiseki, service haut de gamme, et cadre d’exception. Japan kudasai.
Fugu en gelée.

Je retiens ensuite des boulettes de crevettes avec des feuilles d’or (carrément !), et enfin du bœuf de Tajima, équivalent au bœuf de Kobe, cuit sur un bloc de sel naturel chauffé sur un brasero !

Onsen, mon amour…

Une fois rassasié, je décide de me balader de nuit dans le village de Yumura pour prendre quelques photos mais un orage m’obligera à vitre rebrousser chemin. Plan B : retour au onsen pour un dernier moment de détente avant de plonger dans mon futon (installé dans la chambre durant le repas). La nuit sera donc courte et à peine levé, je décide de remettre ça et de tester le deuxième onsen qui était accessible uniquement aux femmes la veille (et prendre à nouveau des photos en mode paparazzi !). Il n’y a pas de moulin cette fois-ci mais un grand bassin avec des filets d’eau s’écoulant depuis la paroi (génial une fois en-dessous !) et un bac de la taille d’une baignoire où l’eau était un peu moins chaude. Réveil en douceur avec le lever du jour à 7h00 du matin… Les onsens vont définitivement me manquer à mon retour en France !

Un voyage au Japon ne serait pas complet sans séjourner dans un ryokan, cette auberge luxueuse qui perpétue tous les charmes des traditions japonaises. J'ai eu la chance de passer une nuit au ryokan Asanoya, une véritable institution dans le village de Yumura. Le principe de ces établissements est d'offrir une expérience de détente complète autour de la combinaison gagnante suivante : bains dans des onsens, repas traditionnel raffiné kaiseki, service haut de gamme, et cadre d’exception. Japan kudasai.

Le petit déjeuner sera à nouveau très copieux avec une multitude de plats.

Un voyage au Japon ne serait pas complet sans séjourner dans un ryokan, cette auberge luxueuse qui perpétue tous les charmes des traditions japonaises. J'ai eu la chance de passer une nuit au ryokan Asanoya, une véritable institution dans le village de Yumura. Le principe de ces établissements est d'offrir une expérience de détente complète autour de la combinaison gagnante suivante : bains dans des onsens, repas traditionnel raffiné kaiseki, service haut de gamme, et cadre d’exception. Japan kudasai.

Il faut débourser environ 350 € pour 2 personnes pour s’offrir une nuit avec le repas du soir et le petit déjeuner au ryokan Asanoya (tarif moyen au Japon). Même si les ryokans se sont démocratisés depuis l’époque d’Edo, une nuitée représente quand même un petit budget. Le prix est cependant largement justifié par la très haute qualité des prestations et des repas : c’est une petite folie que j’envisage très sérieusement de me payer pour mon prochain voyage en 2017, quitte à rogner sur d’autres hébergements au cours du séjour.

Vous l’aurez compris, je suis tombé sous le charme du ryokan Asanoya mais aussi du village de Yumura onsen tellement authentique !

Et vous, qu’en dites-vous ? Avez-vous déjà séjourné dans un ryokan au Japon ?

 

Pour en savoir plus :

Site officiel du ryokan Asanoya (page en anglais) : http://www.asanoya.co.jp/english/index.html

Réservations possibles sur booking.com.

13 commentaires sur “Ryokan Asanoya : une nuit en auberge traditionnelle haut de gamme

  1. Eh bien Olivier, tu connais maintenant où se trouve le paradis! Tu as bien fait d’oser la photo des onsen 😉 C’était pour la bonne cause! Honneur soit rendue à ton téléphone portable! Eux aussi sont toujours prêts à rendre service! L’arrivée mais surtout le départ d’un ryokan peuvent être très chaleureux. Je suis bien d’accord avec toi. Ce prix pour deux n’est pas excessif. Le travail que tout ça représente !!!! Et puis, c’est beau et bon! L’honnêteté japonaise est reconnue. Un prix est un prix et le reste. Quand on est touriste, on se fait avoir bien souvent et c’est désagréable. Cela ne nous est pas arrivé au Japon. J’espère que ça continue comme ça. Te voilà reparti avec de bons souvenirs. Merci pour ces merveilles partagées ♡

    1. Merci Okasan ! J’ai vraiment passé un excellent moment dans ce ryokan et le personnel était en plus très attachant. On a eu droit à une haie d’honneur le matin du départ, tout le monde nous a salué avec des petits drapeaux aux couleurs du ryokan, très marrant ! Je suis tout à fait d’accord avec toi, le tarif peut sembler cher à première vue mais c’est en réalité très honnête vu les prestations et la qualité. La personne qui nous a servi le repas (debout en photo vers le kimono) nous expliquait qu’elle dormait 3 à 4 heures par nuit, recommençait son service le matin, puis redormait quelques heures en début d’après-midi, et cela tous les jours de l’année… cela ne la dérangeait pas du tout car elle était vraiment fière de son travail. J’ai vraiment pu ressentir sa passion pour son métier et pour le ryokan Asanoya où l’ambiance reste familiale. Forcément touché, comment ne pas y retourner 🙂 ?

  2. Thank you for sharing your experience with this Ryokan! Everything looks lovely and I would love to soak in that steaming onsen myself one day. I miss Japanese style bathing a lot and I think Onsen lovers should totally start bringing this social and cosy custom to Europe! 🙂 Sorry, although I read and talk French it’s easier for me to reply in English :p

    1. Thank you Alice, I’ll try to answer in english… but like a lot of French people, my english isn’t very good 🙂 ! Everything is great in this ryokan : food, rooms, onsen, green tea, the friendliness of the hotel staff… Furthermore, Yumura village is so nice, i loved cooking my eggs at breakfast time in the onsens, it was a great experience. I want to go back ! I’m totally agree whith you, I miss onsen too in France (my shower is not enough !).

  3. Super article, on s’y croirait de nouveau ! Merci !!!

    Je garde aussi un très bon souvenir de ce ryokan, notamment de l’accueil et du départ qui étaient incroyables (la haie d’honneur, ça fait bizarre hihi).
    Amusant de voir aussi tes photos des bains, qui sont à l’opposé des miennes puisque j’ai testé les onsen dans l’ordre inverse.

    Après, niveau cuisine, j’ai quand-même préféré le menu kaiseki du Mansuirou à Misasa, mais c’est peut-être lié à une certaine lassitude du palais, après plusieurs jours de ce régime. Le petit-déjeuner était excellent cela dit, moi qui n’aime pas spécialement les petits-déjeuners japonais, j’ai réussi à tout finir (sauf le natto XD).

    Bref : incontestablement une très bonne adresse, je confirme 🙂

    Par contre c’est bizarre, je n’ai pas vu passer une certaine photo, tu sais, celle où tu portais un chapeau sublime pendant le repas… :p

    1. Haha, cette photo avec le chapeau est banie, et on est en pleine trêve de Noël en plus ^^, mais promis, je mettre en ligne quelques photos « dossiers » l’an prochain ! Au niveau du repas kaiseki, j’ai surtout relevé le côté original des plats que nous n’avons retrouvé dans aucun autre repas kaiseki, mais je suis d’accord avec toi, ce ryokan égale clairement le ryokan Mansouirou de Misasa pour la qualité des aliments et du menu.

  4. Quel sublime ryokan, y a pas à tortiller !
    J’ai déjà testé un ryokan lors de notre premier séjour avec mon mari …. c’était très touristique puisque c’était au Mont Koya mais c’était tout de même une superbe expérience.
    Pour notre prochain voyage et maintenant que les enfants sont plus grands, j’aimerais retenter l’expérience mais pour le moment je me sens perdue pour effectuer une réservation pour une famille donc je verrais bien …

      1. Oui c’est ça -_- les sites internet que je trouve sont en Anglais ! et puis j’ai peur d’être déçu à l’arrivé même si je sais que je ne l’ai jamais été en trois séjour mais bon !
        Quand je cherche un peu, je ne comprends jamais vraiment bien si les enfants sont acceptés dans la même chambre ….

  5. c’est magnifique et je confirme que cela détend la personne qui arrive quand « on sert un matcha et un wagashi, une petite pâtisserie sucrée qu’il faut manger avant de boire le thé » j’en ai fait l’expérience … un vrai délice

    1. Merci !!! Mais mon matcha était bien en-dessous de ce que j’aurais aimé te servir. Je vais m’améliorer pour le prochain, mais ce sera la fin des wagashis par contre. Faut que je trouve un plan B. Tu as vu, cet article fait partie de la rubrique culture car recevoir à la mode « ryokan » est un art, j’ai pensé à toi.

Laisser un commentaire