Premier bilan de ce blog trip dans les préfectures de Hyogo, Tottori et Kyoto.

Expérimentez la cuisine dans un onsen à Yumura !

Yumura onsen restera sans aucuns doutes mon plus gros coup de cœur de ce blog trip. Ce village représente à lui seul l’esprit du géoparc San’in : à savoir une imbrication parfaite entre la géologie d’une région (en l’occurrence, l’activité volcanique et les sources chaudes), et la vie quotidienne de ses habitants. 

Cuisinons ensemble dans un onsen !

Le principal point d’intérêt de Yumura se situe vers la rue principale, le long de la rivière. Il s’agit d’une petite place nommée « Arayu » d’où s’échappent d’impressionnantes volutes de vapeur qui témoignent de la chaleur de l’eau : 95°C pour la température la plus élevée ! Les habitants ont vite compris l’intérêt de ces sources et ont construit un genre de « cuisine commune » en plein air, qu’ils se partagent collectivement. Chacun peut venir utiliser les sources comme bon lui semble pour y cuire ses œufs ou ses légumes. Et quand on est touriste de passage, il suffit d’acheter son petit filet de deux œufs à la boutique en face pour tenter l’expérience !

Pris en mains par notre guide local qui n’est autre que le directeur, himself 😎, du ryokan Asanoya où j’ai passé la nuit, j’étais excité comme un gosse à l’idée de cuire mon petit déj’ dans un onsen. Des casiers en pierre ont été édifiés autour des sources pour créer des compartiments que chacun peut utiliser librement. Il suffit d’attacher son filet à un petit clou pour éviter qu’il ne coule au fond du bassin, puis d’attendre 12 minutes précisément pour obtenir un œuf dur parfaitement cuit. Rien de spécial au niveau du goût (les sources ne sont pas soufrées et ne dégagent donc pas d’odeur particulière), mais le jaune avait une texture plus douce et duveteuse qu’habituellement… c’est la magie des eaux du onsen ! En ce début de matinée, les gens cuisaient surtout des œufs et des préparations d’écorces de yuzu pour en faire des marmelades.

On a aussi testé ce caramel crémeux obtenu à partir d’une boîte de lait concentré qui a mijoté pendant 6 heures : un pure délice !

Un village qui vit au rythme des sources

En contrebas de la place de Yumura, on peut s’installer confortablement sur des bancs de bois, les pieds dans l’eau rafraîchie cette fois-ci autour de 40 °C, pour déguster son repas tout juste cuit. Que j’étais bien avec ce petit rayon de soleil !

Le bain de pieds fini, c’est le moment d’entamer une petite balade rapide dans le village pour se rendre compte que quasiment chaque maison est raccordée directement à une source. Avec ses 63 résurgences naturelles, Yumura s’est construit son propre réseau d’eau chaude et vend le mètre cube à 160 yens seulement… contre 230 yens le mètre cube d’eau potable froide. A ce prix là, on n’hésite plus à remplir sa baignoire ! On remarque d’ailleurs un peu partout dans la rue des petites plaques d’égouts qui sont en fait les points de collecte aux sources, à partir desquels chaque maison est raccordée. Des robinets extérieurs délivrent même de l’eau chaude devant chaque habitation !

Un jeu de piste unique à Yumura

Pour que la journée soit complètement réussie, il ne manque plus qu’une touche kawai. Le directeur du ryokan Asanoya qui travaille activement à la promotion touristique de son village et plus globalement à celle du géoparc San’in, l’a bien compris. Il ne lui a pas échappé que pour donner encore plus de consistance au site, il fallait une mascotte et un jeu de piste, si cher aux japonais. Ici, il ne vous propose pas une chasse aux tampons comme on le rencontre habituellement dans les gares, mais une chasse aux cœurs dans tout Yumura. Il suffit de prendre en photo au minimum 5 objets en forme de cœur à trouver dans le village, puis de présenter les photos en contrôle à l’office du tourisme. Si le défi est réussi, vous aurez droit à un petit cadeau. Ma coéquipière Cécilia (Hibi no yorokobi) s’est carrément surpassée car elle a trouvé un nouveau cœur qui n’était pas encore répertorié, faisant passer la liste officielle de 96 à 97 éléments. Elle a eu droit à son petit moment de gloire avec remise de certificat, photo officielle… bientôt la montée des marches à Cannes 😂 !

Fin de la balade, je vous invite à vous promener à Yumura à la nuit tombée… pour une ambiance garantie « Halloween » 😱 !

Bilan de cette matinée : un énorme coup de cœur qui vient compléter l’excellente soirée passée au ryokan Asanoya. On n’est pas du tout dans une activité attrape-touriste construite de manière artificielle, mais bien plongé dans le quotidien des habitants de Yumura dans une ambiance authentique et conviviale. Et vous, êtes-vous tentés par l’expérience ?

 

Pour en savoir plus :

Site officiel de Shin’onsen (ville gérant le hameau de Yumura) : http://visit.shinonsen.com/things-to-do/sightseeing/yumura-onsen/

Pour accéder à Yumura : http://visit.shinonsen.com/access/japan/

 

17 commentaires sur “Expérimentez la cuisine dans un onsen à Yumura !

  1. Ahaha ma p’tite tête sur ton blog ! Je crains vraiment les futurs dossiers à base de chapeaux ridicules XD

    Yumura est aussi un coup de coeur (rhoooo le jeu de mot facile^^) pour moi ! L’histoire du caramel m’a complètement bluffée, c’était tellement bon !!! Je regrette un peu de ne pas avoir exploré le village de nuit, quand je vois tes photos ‘garanties halloween’ (bien vu^^)

    Bref : c’était top ! Merci pour la mention au passage ! 😉

    Matane !

    1. Des photos avec des chapeaux ridicules ? Je ne vois pas de quoi tu parles… 😉! On était vraiment bien à Yumura, entre le ryokan, les onsens de folie et la cuisson des oeufs au village le matin. Quand j’y retournerai, je penserai forcément à toi devant le coeur que tu as trouvé ! Instant kawai LOL !

    1. Merci beaucoup ! Si des personnes décident d’explorer ce village suite au voyage, je serai vraiment content car Yumura gagne tellement à être connue !

        1. Oui, mais elle va passer super vite entre les articles à rédiger pour le blog trip et l’organisation du prochain voyage. Je n’aurai pas le temps de m’apercevoir que la roue tourne !

  2. Superbe ce village. C’est vraiment original cette source et cette façon de la partager pour les cuissons ! Oh j’adore le lait concentré cuit ^_^ j’aime l’utiliser pour certaine pâtisserie, ce serait un régal de goûter celui-là j’en suis sûre ^_^ Nadège, Ichinisanjapon (oui j’ai 2 pseudos lol !)

    1. Le lait concentré était excellent ! J’aimerais bien retenter ici mais ça va coûter cher en bouteille de gaz car 6h de cuisson à 95 degrés. A moins de bricoler un truc sur un barbecue en été…

      1. Je ne l’ai jamais tenté au gaz mais le mien je le fait sur la plaque à induction en 2h30 … ^_^ après il y a plein de méthode pour le faire, regarde sur internet !

      1. J’ai hâte de lire tes prochains articles ! Oui ! Selon mes finances j’aimerai prendre 2 ou 3 mois pour traverser le Japon d’ici un an / un am et demi. Je fais du repérage sur les blogs pour trouver les endroits méconnus et sympa à visiter 😀

        1. Un voyage de 2 à 3 mois, c’est un super projet ! J’espère que ce sera possible pour toi, et je te suivrai bien évidemment ! Je suis en train de préparer ma prochaine expédition de novembre 2017 et c’est dur de faire des choix… un mois, c’est trop court ;-).

  3. Oui c’est un super projet qui j’espère aboutira ! Merci ! En novembre prochain donc, tu as des idées déjà ? Ou bien un thème ? Comme je te comprends, un an m’avait déjà paru court, on ne s’en lasse pas héhé. Je suivrai tes aventures aussi ;D

    1. Oui oui, j’ai déjà (trop) d’idées XD. Ce sera en très grande partie sur Honshu. Hokkaido ou Kyushu, ce sera pour plus tard. Comme ce sera mon premier voyage à l’automne, je veux absolument passer dans le Kansai et notamment à Kyoto. Pour le reste, il y aura forcément Tokyo qui me manque beaucoup, des endroits « incontournables » que j’ai jusqu’à présent contourné, et bien sûr des sites un peu plus perdus et méconnus. Le thème ? Parcs et jardins, avec onsens en bonus ;-). Je boucle le circuit et je ferais un article détaillé sur le sujet d’ici quelques temps. Je pense que je te piquerai des idées à mon tour d’ici un ou deux ans 😉 !

Laisser un commentaire