Restaurant Akatsuki à Dijon – Japan made in France #2

Pour ce deuxième numéro de mon projet « Japan made in France », je vous emmène dans le seul izakaya de Dijon pour une soirée conviviale entre amis !

Un izakaya, mais qu’est ce que c’est ?

L’izakaya est au Japon ce que le bar à tapas est à l’Espagne : un resto chaleureux où l’on peut boire un verre tout en picorant plein de petites choses toutes plus délicieuses les unes que les autres. Caractéristique des quartiers animés des villes, les izakaya sont très fréquentés par les salarymen (cadres et employés d’entreprises) qui ont l’habitude de se retrouver le soir venu pour un moment de détente entre collègues. Le temps de travail important demandé aux salariés ainsi que les longs trajets domicile-travail ont contribué à rendre populaires ces établissements. Avant de rentrer chez soi, on se change les idées, on refait le monde, mais on en profite aussi pour affiner la stratégie commerciale de l’entreprise. Ces « réunions de travail pour boire » (nomikai) font partie intégrante du quotidien des employés du secteur tertiaire, à tel point qu’il est courant de retrouver des salarymen ivres mort sur le trottoir des quartiers d’affaires à la fermeture des izakayas. Point de débauche au restaurant Akatsuki qui a eu la bonne idée d’importer le concept et l’ambiance sans garder les comas éthyliques !

J’ai découvert ce restaurant par hasard en passant dans la rue en voiture, coincé dans un bouchon derrière un bus. Les plaquettes de bois recouvrant la vitrine m’ont tout de suite sauté aux yeux et ont éveillé ma curiosité.

akatsuki-dijon-resto1

A peine ouvert en avril dernier, je me suis précipité pour tester la cuisine et je peux vous dire que ça envoie du lourd ! On tombe d’abord sous le charme de la décoration intérieure : ces petites lamelles de bois qui recouvrent les murs de haut en bas créent une ambiance douce et feutrée. L’accès à la salle, légèrement en contrebas par rapport à la rue, se fait par un petit escalier. Lorsque l’on descend les marches et que l’on referme la porte derrière soi, on a vraiment l’impression de retourner au Japon 😭 (larmes heureuses de nostalgie) !

akatsuki-dijon-salle1

Je n’ai pas pour habitude de retoucher mes photos, mais je n’ai pas pu résister à retravailler certaines prises pour donner un petit côté rétro qui me fait penser à l’ère Showa, même si la déco reste contemporaine.

akatsuki-dijon-resto3

Vous avez faim maintenant ? A table !

J’adore le restaurant Akatsuki pour sa cuisine traditionnelle et populaire qui me permet de retrouver, dès les premières bouchées, toutes les saveurs japonaises qui me manquent tant. Ici, tout est fait maison, en famille, et ça se sent. La qualité des produits dans l’assiette (ou dans le verre), le dressage, les parfums… tout est au rendez-vous ! Pour finir de vous en persuader, il suffit de s’installer au comptoir pour discuter avec le chef tout en l’observant préparer votre repas sous vos yeux.

Vous pouvez commander un menu « classique » (de 13 à 20 €) qui se compose d’un plat principal, accompagné d’une soupe, d’un bol de riz et de légumes marinés, mais je préfère plutôt m’amuser à choisir pleins de petits plats à la carte (de 3,5 à 9 €) pour pouvoir goûter un peu à tout. Si vous vous sentez un peu perdus, je vous conseille le menu bento qui est une sélection de 4 plats mis à jour en fonction des arrivages. Voilà ce que ça donne : sashimi de thon et de saumon, salade de pomme de terre, tempura de crevette, et porc au gingembre.

akatsuki-dijon-bento1

Je me suis laissé tenté en accompagnement par un sake Dassai que je vous recommande (il est à 16 degrés seulement). La carte des boissons est également bien fournie : umeshu, bières, sake, calpis… il y a l’embarras du choix.

Après avoir mitraillé de photos mon bento, je suis allé ennuyer mes petits camarades en mode paparazzi 📸 pour vous donner un aperçu de leurs commandes. Tendon (tempura de légumes et crevettes sur bol de riz), salade de saumon, plateau de sushi dorade, saumon, maki et california, mais aussi hors photos : nouilles soba, brochettes, gyoza, edamane… Le restaurant Akatsuki propose suffisamment de plats sans poisson cru pour contenter les amateurs de viande… et les femmes enceintes désespérées devant nos sushis 😁 (courage, tu tiens le bon bout !).

Avant de vous plonger dans la carte, n’oubliez pas de jeter un oeil à l’ardoise où des plats saisonniers sont ponctuellement proposés. Mon préféré cet été était un ochazuke : bol de riz avec de la dorade qu’on arrose de thé chaud (et oui, je me suis sacrifié à plusieurs reprises pour écrire cet article). La dorade crue est alors légèrement saisie par le thé, c’est un pur délice.

Place au dessert maintenant, s’il vous reste encore un peu d’appétit. Mention spéciale pour le tiramisu au thé vert et azuki, ainsi que pour les crèmes brulées au sésame. Si vous voyez par chance sur l’ardoise un cheesecake au yuzu, sautez dessus !

Si vous êtes dijonnais ou de passage dans la capitale des ducs de Bourgogne, vous serez conquis par un repas au restaurant Akatsuki ! N’hésitez pas à laisser votre avis dans les commentaires après cet article. Et vous, quel est votre plat préféré ?

Pour en savoir plus :

http://www.restaurant-akatsuki.fr/

4 commentaires sur “Restaurant Akatsuki à Dijon – Japan made in France #2

Laisser un commentaire